Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Un arrière-goût de reviens-y… Un petit déjeuner pour se régaler, mieux vaut tard que jamais à Jean Macé...

image_pdfimage_print

IMGP8040

Programme chargé oblige en octobre, les écoliers de Jean Macé ont marqué le coup de la semaine du goût avec un peu de retard ce mercredi matin. L’école passe rarement à côté d’une bonne occasion de mettre en place une animation pour ses élèves, surtout quand il est question de découvrir ou/et de se régaler.

IMGP8045C’est donc autour d’une bonne table que se sont retrouvés les écoliers des classes de maternelles et de CP ainsi que la classe d’unité localisée pour l’inclusion scolaire – ULIS. L’objectif de l’opération était simple : redonner le goût des bonnes choses aux jeunes troupes et rappeler la nécessité d’un bon petit-déjeuner équilibré avant d’attaquer une belle journée. Au menu, ont retrouvait des confitures « maison » préparées avec amour par des parents, du miel, du jus d’orange, des fruits frais et bien sûr l’incontournable chocolat chaud au bon lait.

Un régal pour la centaine de p’tits loups réunis dans la grande salle de l’école maternelle et un service assuré avec brio par les élèves d’ULIS qui avaient au la bonne idée d’enfiler leurs plus beaux tabliers spécialement pour cette occasion. On est pro ou on ne l’est pas !

A ce titre, on précisera également que ce fameux p’tit dèj’ avait été préparé en amont par les élèves et leurs enseignants. En effet, quelques jours auparavant, les enfants avaient concocté eux-mêmes des compotes, soupes et autres succulentes tartes en classe. C’est toujours plus sympa quand on peut goûter et faire goûter le fruit de son travail à ses petits camarades non ?




3 réactions sur “Un arrière-goût de reviens-y…

  1. Kaloustian

    A mon sens,un commentaire en ligne ne présente d’intérêt pour la collectivité que lorsqu’il est constructif;sinon, il vaut mieux s’abstenir.

    répondre
  2. Coutret

    Puisqu’il est écrit  » à ce titre on précisera également ………… » J’ai continué sur cette même idée et en ligne pour que ça se sache, puisque le directeur de l’école avait oublié de le préciser au journaliste.
    Si le journaliste a publié mon message il savait très bien pourquoi, en revanche le vôtre de commentaire est nullement constructif.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *