Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Le côté obscur de l’écriture… Sang, sexe & secret, le triptyque maléfique

image_pdfimage_print

IMG_5112-WEB

Béatrice Willaume-Couturier a récemment accouché de son nouvel opus, le 5ème depuis 2013. Un recueil de nouvelles résolument sombre et perturbant qui s’appuie sur trois piliers liant ce sombre ensemble, « Trois Facteurs d’Identités Remarquables »…

Une petite entrevue à la Librairie des Lacs s’imposait donc avec l’auteur, toujours aussi affable et de bonne humeur, comme ne le laissent pas nécessairement présager ses écrits. Mais comme Béatrice le fait remarquer en toute humilité, pour elle, il est nettement plus difficile de faire rire que de jouer sur l’affect… « Même en tant que public, je suis beaucoup plus difficile en matière d’humour d’ailleurs », ajoute-t-elle. Pour autant, l’un des fils rouges de ce recueil de nouvelles est bien l’humour noir, macabre, que l’on vous déconseillera en revanche les jours de déprime…

Voilà pour les recommandations d’usage. Car pour ce qui y est du style et du contenu, les amateurs du genre ne seront pas déçus ! La douzaine de nouvelles se dévore vite et bien, et elles sont habilement regroupées sous le titre du livre : « Trois Facteurs d’Identités Remarquables ». Un titre important aux yeux de l’auteur qui s’est ainsi amusé à détourner un terme provenant des mathématiques. Les maths, une matière que Béatrice ne porte pas spécialement dans son cœur et dans laquelle elle s’est parfois retrouvée en difficulté. Quoi de plus normal pour une étudiante en lettres même s’il ne faut aucunement voir une vengeance dans ce choix.

bouquin béa-WEBMais revenons-en à ces trois identités qui transpirent du titre et qui unifient l’ouvrage : les élues sont le sang, le sexe et le secret qui « constituent le terreau d’où sont issus les personnages des nouvelles… » La tentation du meurtre, du suicide et la folie aussi… Les fantômes dans les placards de familles ordinaires, voilà ce qui vous attend ! « Il y a dans chacune de ces histoires ce que l’on pourrait appeler un  »Autrement que Prévu » qui vient couper la ligne de vie qui semblait tracée et bouleverse les existences », précise Béatrice.

Toujours largement documentée dans sa démarche, l’auteur ajoute que les faits divers rapportés dans ce livre sont tous vrais et que les nouvelles sont inspirées d’histoires vraies, voire vécues. Et comme souvent, la réalité dépasse la fiction, ce qui est encore plus inquiétant et perturbant… Bref, vous l’aurez compris, ce nouvel opus n’est pas très « Bisounours », mais heureusement car ce n’était définitivement pas le projet ! Pour les contes de Noël, on repassera. En revanche, si vous voulez faire un cadeau de Noël, vous tenez là un petit trésor de littérature sombre sans être hideuse.

La suite ? Si vous n’êtes pas mort d’angoisse, c’est un nouveau projet qui s’intitulera vraisemblablement « Le projet Ulysse », « une quête, quelque chose à transmettre à travers l’histoire de ce prochain livre qui visera à dénoncer les pseudo sciences et les gourous », explique Béatrice. L’auteur qui va une fois de plus prendre le temps de se documenter pour agrémenter ce nouvel ouvrage sur lequel elle va se pencher en 2016 de manière encore un peu plus concrète…

« Trois Facteurs d’Identités Remarquables »

Éditions Mon Petit Éditeur

Disponible directement sur le site de l’éditeur ou à la Librairie des Lacs à Gérardmer




Une réaction sur “Le côté obscur de l’écriture…

  1. Jean claude et evelyne Jeandel

    Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d »année à tous
    que la nouvelle année, 2016 vous comble de joie de bonheur et de paix

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *