Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Monsieur Claude Degois n’est plus

image_pdfimage_print

degois c (2)De Granges-sur-Vologne où il résidait depuis de très longues années, nous apprenons le décès de Monsieur Claude Degois survenu à l’âge de 83 ans.

Le défunt était né le 10 mars 1932 à Gerbépal avant de s’installer à Gérardmer. Dès son plus jeune âge il travailla comme maçon aux Ets Michel avant de partir sous les drapeaux plus exactement en qualité de parachutiste à Pau. A son retour au pays, il fut ouvrier textile au tissage Claude avant d’être  invité à  défendre une nouvelle fois les couleurs de la France en Algérie.

C’est en 1955 qu’il épousait Rose Paternosterre des Arrentès-de-Corcieux décédée en juillet 2014. Le couple eut 4 enfants : Philippe qui demeure à Gerbépal, Patricia à Xonrupt, Eric à Tavaux dans le Jura et Sonia à Cosne-Cours-sur Loire. Au fil du temps, Claude Degois avait eu la joie de voir sa famille s’agrandir avec l’arrivée de 11 petits-enfants dont Jérémie décédé en 2004, mais aussi de 6 arrières petits-enfants.

Professionnellement, Claude Degois travailla à la commune de Gérardmer pendant plus de 20 ans comme contremaitre principal avant de quitter les bords du lac et de rejoindre l’Yonne afin de poursuivre sa carrière. C’est seulement en 1992 qu’il profitait d’une retraite méritée à Granges-sur-Vologne dans une maison qu’il réhabilita préalablement.

Claude Degois était très investi dans la vie associative : d’abord comme délégué syndicat CGT puis, sur ses vieux jours, comme président de l’ARAC :  le défunt était un adhérent et militant convaincu  du Parti Communiste

Un dernier  hommage lui sera rendu le Samedi 2 Janvier 2016 à 10h
au funérarium de Gérardmer où il repose et où la famille reçoit.

Nos sincères condoléances.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *