Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Ce qu’il faut savoir sur les prochaines élections régionales

image_pdfimage_print

Dernières élections françaises avant les futures présidentielles de 2017, les élections des conseils régionaux auront respectivement lieu les dimanches 6 et 13 décembre 2015, en vertu des dispositions du décret du 30 juillet 2015 et afin de s’adapter à la réforme territoriale s’inscrivant dans le cadre de la loi 2015-29 du 16 janvier 2015. Car à partir du 1er janvier 2016, les 22 régions françaises actuelles laisseront la place à 13 régions métropolitaines. L’objectif de cette réforme est de rendre l’Etat plus efficace, en renforçant les capacités de pilotage stratégique au niveau des grandes régions. Elus pour une durée de 6 ans sur des listes de candidats comportant des sections départementales, le nombre de conseillers régionaux et leur répartition entre les régions reconfigurées reste cependant inchangé. Ils seront ainsi 14 conseillers régionaux pour le département des Vosges, sur les 169 que comptera la nouvelle région Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine. Pas de changement concernant le mode de scrutin, et la liste qui recueillera la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour recevra un quart des sièges à pourvoir, arrondi à l’entier supérieur. Les autres sièges seront quant à eux répartis selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des votes. Dans l’éventualité où aucune liste ne parvient à obtenir la majorité, un second tour sera organisé, pour lequel seules les listes ayant obtenu un minimum de 10% des suffrages exprimés lors du premier tour seront autorisées à se présenter. La répartition des sièges se fera selon les mêmes règle que pour le premier tour, à la différence que la majorité absolue ne sera désormais plus requise. A savoir enfin que dimanche prochain, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h.

J.J.




Une réaction sur “Ce qu’il faut savoir sur les prochaines élections régionales

  1. Gilles Chipot

    Petit changement.
    La région Alsace Lorraine Champagne passant à plus de 3 millions d’habitants, les conseillers régionaux verront leur indemnités monter à 2661 euros (au lieu de précédemment 2261 pour les lorrains).
    Cela coutera aux contribuables alsaciens,lorrains et champenois,sur la durée de la mandature, 8 000 000 d’euros de plus.
    C’est ce que l’on appelle œuvrer pour la réduction du déficit public et pour une meilleure justice sociale.
    D’autre part, alors qu’il était facile d’organiser un scrutin proportionnel à un tour afin que toutes les tendances soient représentées, les politiques ont encore recours au scrutin à deux tours.
    Ainsi, seules les listes ayant obtenues plus de 10 % des voix pourrons se maintenir. Exit EELV,FRONT de GAUCHE,DEBOUT LA FRANCE,…
    Ce coup de bonneteau permet à un parti comme le PS de passer par magie de 17 % des voix au premier tour à 35 % au second.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *