Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Régionales – Sandrine Bélier (EELV) votera pour Philippe Richert dimanche prochain Communiqué

image_pdfimage_print

image-2-pour-blog

« Au soir du 1er tour, 6,7% des suffrages exprimés sont allés à la liste « Écologistes, solidaires et citoyens » que j’ai menée pour ces élections régionales.

Je remercie les électeurs et électrices qui ont vu dans notre projet l’espoir d’une énergie nouvelle, une alternative pour notre région. Une région où chacun.e trouve sa place, où chacun.e peut trouver un emploi, vivre, où l’économie se remet au service de l’humain et de l’environnement.

Je remercie également mes colistiers et les militant.e.s d’EELV, du MEI, du PRG et de Génération Écologie de m’avoir accompagné tout au long de cette campagne. Nous avons rencontré la colère, le renoncement au cœur de notre grande région. Mais nous avons aussi entendu l’espoir. Nous avons porté cet espoir et proposé des solutions pour les habitant.e.s d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

L’alternative écologiste a été entendue et nous a permis d’être le seul parti politique hors PS-LR-FN, à avoir eu l’opportunité de nous maintenir en alliance au 2ème tour. Nous avons défié les sondages. Pourtant il n’y aura pas d’écologistes dans le prochain Conseil Régional de la grande région.

Dès le 6 décembre au soir, j’ai proposé une réponse inédite à une situation inédite : une coalition démocrate pour représenter la diversité politique exprimée au 1er tour, au sein Conseil Régional. Cette solution, innovante d’un point de vue démocratique, pour ne pas laisser M. Philippot prendre la gestion de la Région (avec 35% d’électeurs contre 65% qui n’ont pas voté pour lui), a été discutée avec MM. Masseret et Richert. Elle s’est éteinte avec le dépôt de la liste PS.

Ayant exprimé que je ne participerai pas à une stratégie permettant au Front National de gagner la région, c’est naturellement que les écologistes ne se retrouveront pas au 2nd tour de cette élection.

Aujourd’hui, j’appelle M. Masseret à retirer sa liste. J’appelle M. Richert à donner envie, à entendre les préoccupations et espoirs de nos électeurs : lutter contre le chômage, prendre en compte le changement climatique. Car je ne suis pas détentrice des voix des électeurs qui ont porté le projet écologiste.

M. Richert doit créer les emplois de la transition énergétique, il doit faire cesser sous 10 ans l’artificialisation des sols, il doit multiplier par 10 les investissements qu’il envisage dans la rénovation énergétique des bâtiments et les énergies renouvelables, il doit privilégier les transports collectifs en toute situation. Je regrette que ma proposition de coalition n’ait pas aboutie. Je regrette que des personnes d’expérience, dans de « grands partis politiques », n’aient pas senti la colère, pas senti le besoin de changement.

Mais, et je le répète, le FN n’offre pas les bonnes solutions. Il n’apporte pas les réponses régionales à nos concitoyens. Le 13 décembre, je ne veux pas que Monsieur Philippot prenne les commandes de notre région, je me refuse à accepter que notre Région devienne le lieu d’expression d’un nationalisme stérile et rétrograde, tant du point de vue social et sociétal qu’économique, qui n’apportera pas de réponse aux préoccupations des habitant-e-s du Grand Est. C’est la raison pour laquelle, personnellement, je voterai « , dimanche prochain. »

Sandrine Bélier, tête de liste EELV (écologistes, solidaires et citoyens)




6 réactions sur “Régionales – Sandrine Bélier (EELV) votera pour Philippe Richert dimanche prochain

  1. Perrin

    Une fois de plus (voir de nombreuses réactions depuis dimanche), les commentaires des nouveaux zorros ne contiennent aucun argument pour étayer leurs slogans incantatoires, aucune réponse précise à l’article.
    Plus généralement la politique marine qui se veut vengeresse, débridée et soi disant porteuse de changement se révèle sans véritable réflexion ni débat possible.
    Comment pourrait il en être autrement puisqu’on veut faire croire que l’on résoudra tout, quitte à se contredire en multiples points, grâce à la régression, la coercition et surtout la haine. Jamais cela n’a fonctionné nulle part.

    répondre
  2. xavier vervisch

    JP Masseret et un peu plus de la moitié de ses colistiers commettent une grave erreur, et je dirai même une faute politique, en se maintenant au deuxième tour des élections régionales de dimanche prochain. Leur argumentation ne tient pas, car le résultat de leur obstination sera une contribution (probablement involontaire) à l’élection du Front national à la présidence de notre région. Quel aveuglement !!! ce n’est certes pas avec gaité de cœur que je voterai dimanche pour la liste Richert, mais jamais mon vote ne contribuera à donner le pouvoir à un parti politique qui nous même droit dans le mur aussi bien en matière économique, que sociétal. Parti xénophobe, raciste, intolérant, qui conduit la France à se replier sur elle même. Dimanche je vous invite à faire barrage au Front national.

    répondre
  3. Gil bear

    Mme Bélier. Comment soutenir une position, qui laissera la présidence à la droite libérale avec la seule opposition du FHaine. Le peuple de gauche va vous remercier. Je préfère qu’une gauche soit présente pour lutter contre la peste, plutôt que la peste contre le choléra. Vous manquez de courage…

    répondre
  4. Philippe Geoffroy

    Sandrine Brebis, l’ecolo de salon, moutonne et ronronne et vient manger la laine sur le dos de ceux qui combattent. l’étrangleuse délicate ,végétarienne végète a rien. On avait mème oublié son existence avant que son photographe lui rappelle que c’etait le moment d’en profiter . Elle n’ira pas loin cendrine

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *