Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Clap de fin pour la course de côte ? En cause, l'état de la route et le manque de barrières de sécurité

image_pdfimage_print
Les membres du bureau

Les membres du bureau

L’assemblée générale de l’Écurie des 3 Lacs de samedi dernier est peut-être déterminante dans la vie de l’association. En effet et compte tenu des risques encourus pour les pilotes et les spectateurs, la course de cote qui est habituellement organisée le dernier week-end du mois de juillet n’aura certainement pas lieu, sauf si les problèmes techniques étaient levés : ce qui n’est visiblement pas à l’ordre du jour.

« Nous prévoyons de ne pas organiser l’épreuve » concède le président Franck Meunier « en cause l’état de la route qui se dégrade sur la dernière partie du tracé, où les pilotes des voitures les plus rapides et  les autres se plaignent du mauvais revêtement jugé dangereux pour certains. Sans oublier l’absence de rails de sécurité au niveau de l’épingle droite avant l’arrivée, où un lotissement est en construction en contrebas ».

C’est un coup dur pour l’écurie qui enregistre en 2015 une affluence record avec pas moins de 106 engagés et 969 entrées payantes. Le bilan est plus que positif par contre avec  26 700 € de dépense pour 28 312 € de recette, soit une bénéfice de 1611 € .

Mais les rallyes ont l’habitude de naviguer à vue surtout lorsque les notes ne permettent plus d’optimiser la route et c’est presque naturellement que les 24 membres de l’écurie se dirigent vers la création d’une montée historique avec des véhicules anciens sur le tracé actuel de la course de cote. L’équipe de président Meunier envisage également la mise sur pied d’un slalom dont la date et le lieu sont encore à définir. Il en serait de même pour un second exercice du même genre avec des véhicules anciens ou de collection.

Bref, la vie se poursuit pour les adhérents de l’Ecurie des 3 lacs dont la volonté est de poursuivre en faveur du sport automobile le travail réalisé depuis plusieurs décennies. Adaptations  et circonstances à l’appui : pour preuve !

Les forces vives de l'écurie

Les forces vives de l’écurie




2 réactions sur “Clap de fin pour la course de côte ?

  1. tony viry

    Je trouve triste et dommage que pour quelques bourgeois qui construisent leur gros chalets n importe ou sans soucis de l envionnement.on arrete la plus belle course de cote des vosges non pas par soucis de securite.c est faux mais car ca rapporte plus de poignon a certains de laisser ces poufions construire leur chalets.vous detruisez l environnement et le sport automobile au profit de quelques ventres ronds.bravo messieurs

    répondre
    1. Gilles Chipot

      Nous sentons bien dans vos propos le bon fumet de la lutte des classes si favorable au développement économique de notre vallée.
      Cela dit ( sachant que j’apprécie la course automobile et la course de cote de Gérardmer en particulier ), il faudrait que vous développiez pourquoi, à contrario des gros chalets honnis, course automobile et environnement font bon ménage.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *