Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Conseil Départemental : un budget 2016 à la baisse…mais ! Orientations budgétaires

image_pdfimage_print

conseil départDe l’opposition à la globalité de l’assemblée, tout le monde était d’accord pour voter  à l’unanimité ce vendredi matin les orientations budgétaires présentées par le président du Conseil Départemental, François Vannson. Incontestablement, il va falloir rouler, dans les années à venir, avec le frein à main : en tout cas  partiellement serré car le département des Vosges via son président  a souhaité conserver une réelle capacité d’investissement offensif en y consacrant 24 % de son futur budget qui sera adopté normalement le 26 février prochain. L’enveloppe globale prévue est de 456 200 000 euros pour une perte de 6 millions par rapport à l’an dernier.  Le département devra faire face à 17 millions de recettes en moins en 2018 suite au retrait des dotations de l’État et, dans le même temps, à 13 millions d’euros de dépenses sociales supplémentaires soit un manque à gagner de 30 millions d’euros pour une baisse de 50% de l’épargne brute par rapport à 2014.

Et pourtant, les élus ont décidé de soutenir 3 axes essentiels du plan Vosges Ambitions 2021 : celui ci a été approuvé à l’unanimité en juin 2015. Et comme le soulignait François Vannson lors de son discours, » un budget ne peut s’établir qu’à la lueur de la situation financière de la collectivité » et la Chambre Régionale des Comptes l’a rappelé « celle du département des Vosges est saine » avec cependant quelques points de fragilité concernant la réduction du stock de la dette de 2.8 %, la nécessité de renforcer l’épargne de 13.9 % et l’amélioration de la capacité de désendettement de 15 %. Mais pour François Vannson «  il est apparu nécessaire de ne pas limiter la proposition budgétaire à la seule année 2016. Au contraire, seule une stratégie pluriannuelle est efficace. C’est dans ce cadre qu’est proposé un plan économique qui s’établira de la manière suivante entre 2016 et 2018″.

Le président du CD est revenu sur trois exemples précis  avec le recadrage des dépenses de ressources humaines : 84,3 € en 2015…..82 M€ en 2016 afin d’amorcer une décrue  progressive. Autre dossier également un retrait de crédit de 10 000 000€ sur les dépenses…..Et pour garantir un autofinancement de la collectivité, les élus prévoient une activation du produit de la taxe foncière sur les propriétés bâties dès 2016. L’objectif est de maintenir des interventions  dans les secteurs agricoles, touristiques et surtout avec la volonté de garder un réseau routier de qualité ou encore de moderniser des bâtiments  publics, collèges sans oublier le déploiement du numérique et du haut-débit avec un plan de 60 M€ d’investissement.

Pour boucler la boucle de la séance plénière, la parole était donnée au vice-président Philippe Faivre  qui commentait le rapport  d’observation de la Cour Régionale des Comptes toujours entre 2010 et 2014 pour une meilleure projection en prévision des années à venir.  « Aucune recommandation budgétaire et financière, le département résiste bien avec une bonne capacité d’autofinancement. Globalement, le CD devra pourtant  faire preuve d’une grande rigueur de gestion  et accroitre les efforts sur la base des investissements notamment ».

D’un point de vue social comme pour Philippe Faivre,  la parole était donnée à Caroline  Privat-Mattioni,  chargée de l’autonomie des personnes âgées et handicapées.  La constat parle de lui même, le vieillissement de la population vosgienne est marqué avec de plus en plus  de personnes âgées de + de 65 ans et  avec  une forte croissance de personnes dépendantes. L’objectif est toujours le maintien voire de faire mieux….en termes de budgets 2016 ++, mais aussi avec le  maintien à domicile.

Bref, les élus départementaux se veulent vigilants financièrement  sur fond de désengagement de l’Etat…  Le changement, c’est maintenant, y parait que c’est seulement maintenant !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *