Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Conseil Régional – Philippe Richert élu président Il était président de l'ancien conseil régional d'Alsace.

image_pdfimage_print

10346635_1515541782079746_8721875011000374487_n

12417970_1515541608746430_659667328878445185_n

Ecrit par David Jeangeorges.

Depuis 11 heures 00 ce lundi 4 janvier 2016, les 169 élus du nouveau conseil régional d’Alsace, Champagne-Ardennes et Lorraine sont réunis à Strasbourg pour élire leur nouveau président. Deux d’entre eux étaient candidats : Philippe Richert, pour les Républicains, et Florian Philippot, pour le Front National. La gauche ne présentait pas de candidat.

1005502_1515541532079771_5588096965610400715_n

C’est Jean-Pierre Masseret, doyen d’âge de l’assemblée, qui présidait l’ouverture de cette séance d’installation. A l’appel des 169 élus, quatre étaient absents. Trois d’entre eux ont donné pouvoir à un collègue, le quatrième n’a pas donné pouvoir.

168 élus (dont trois sont donc représentés) étaient appelés à élire le nouveau président.

A 11 heures 50, Jean-Pierre Masseret a annoncé le résultat. Philippe Richert est élu président avec 102 voix sur 148 suffrages exprimés contre 46 à Florian Philippot.

Alors que Florian Philippot a fait le plein des voix à l’extrême-droite, Philippe Richert (Les Républicains) recueille 102 des 104 voix de son camp. Une élue était absente et un autre élu a voté blanc, sans doute Philippe Richert lui-même.

Le résultat du vote.

Inscrits : 169.

Ne participant pas : 1.

Bulletins blancs ou nuls : 20.

Suffrages exprimés : 148.

Majorité absolue : 85.

Philippe Richert : 102 voix.

Florian Philippot : 46 voix.

Philippe Richert a rejoint la tribune. Il a commencé son discours : « nous attaquons les défis nombreux et importants qui se présentent devant nous. Voilà pourquoi ma présidence sera celle du rassemblement ».

Le bureau exécutif restreint sera composé de Jean-Luc Warsmann, Valérie Debord et Jean Rottner.

Philippe Richert propose qu’il y aura 15 vice-présidents au lieu de 40 pour les trois anciens conseils régionaux réunis. Un vice-président pour chacun des neuf départements et deux vice-présidents pour les plus gros départements en terme de population (plus de 700.000 habitants).

55 élus siégeront à la commission permanente (le président, 15 vice-présidents et 40 conseillers régionaux) : 34 pour les Républicains plus le président, 15 pour le Front National et 6 pour la gauche. Parmi eux, trois Vosgiens : Gérard Cherpion et Daniel Gremillet pour Les Républicains, Jordan Grosse-Cruciani pour le Front National.

Toujours côté vosgien, Gérard Cherpion sera le septième vice-président selon le détail ci dessous.

CX4bqtCWkAAGnY8 (1)

image_pdf



Une réaction sur “Conseil Régional – Philippe Richert élu président

  1. Defay Jean Claude

    Un nouveau président qui semble modéré dans son action cela peut être bien pour l’apaisement politique et pour l’équité des actions dans la grande région? voir pour le rétablissement de la confiance en nos élus?.
    Félicitations à Mr Richert pour sa présidence et Mr Cherpion pour sa vice-présidence.
    Alors souhaitons que la Grande Région Est s’implique autant que l’ex région Lorraine pour le soutien de nos projets Géromois et du Massif Vosgien.
    Mais une interrogation tout de même à l’heure où l’on parle d’économie, de réduction des effectifs de fonctionnaire, de réduction des aides publiques, de réductions des aides sociales, etc…
    Es ce vraiment utile d’avoir 169 élus rémunérés pour notre région ?
    Pas certain que l’on gagne en efficacité…
    La gauche dans sa réforme des régions aurait pu réduire l’effectif des élus de ce »Mammouth politique » que sont nos élus régionaux surtout en conservant les Conseils Départementaux.
    Les économies cela s’applique d’abord à ceux qui doivent montrer l’exemple…
    Il n’est peut-être pas trop tard pour le prochain mandat, une réforme que pourrait proposer notre président de Région qui semble démontrer d’un souhait d’économie et de sincérité.
    Mr Cherpion vous pourriez lui proposer cette piste de réflexion.
    Merci d’y penser en tant que Député.
    Bon travail à vous.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *