Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Un festival en guise de talisman Pour Gérardmer, pour les Vosges et pour la Lorraine

image_pdfimage_print

 

David Valence

David Valence

Puisqu’il s’agit d’un festival fantastique, autant utiliser une métaphore qui l’est aussi (fantastique !!). Alors oui, si l’on en croit les mots des différents officiels qui sont intervenus lors de la cérémonie d’ouverture, la Mecque du ciné d’épouvante fonctionne un peu comme un talisman. Une sorte de petit porte-bonheur ou de grigri pour tout le territoire qui vient d’ailleurs de s’étendre, comme le faisait à juste titre remarquer David Valence.
Un conseiller régional ravi d’être présent et de prendre la parole avec cette nouvelle casquette qui est la sienne, représentant ainsi Philippe Richert, récemment élu président de la Région Alsace/ Champagne-Ardenne & Lorraine. Pour le nouveau Conseil Régional, pas d’hésitation et pas de doute, le soutien au festival perdurera, et pour une raison simple : il contribue au rayonnement du territoire. À l’image et au dynamisme de cette grande région qui est une terre de cinéma et de musique, une terre de tournages et de festivals.
Dans cette immense région, on a parfois coutume de dire qu’il ne se passe pratiquement pas une semaine dans l’année sans un festival… “Cela s’inscrit dans une politique destinée à valoriser notre patrimoine cinématographique et à le diffuser”, précisera ainsi David Valence avant d’évoquer une dernière fois un festival qui “donne la meilleure image de notre territoire et “pour dépasser nos peurs”. A bon entendeur…

Pierre Sachot

Pierre Sachot

Mais le président de l’association du festival Pierre Sachot n’a bien sûr d’yeux que pour son bébé : “Chaque année il y a un petit plus, quelque chose de différent. Cette année je dirai que c’est Claude Lelouch, un magnifique président qui nous a fait le plaisir de sa présence dès hier soir”, fera-t-il remarquer avant de rappeler que plus de 100 séances de ciné sont au programme et que “La fête s’annonce particulièrement belle !”
Et ce n’est pas François Vannson qui dira le contraire. Visiblement enthousiaste, le président du Conseil Départemental croit lui aussi en ces pouvoirs magiques que l’on confère au festival. Un événement parfois déclaré en péril et qui tel le Phoenix renait de ses cendres grâce à ses partenaires, son président et à ses bénévoles. Un événement qui attire de nouveaux visiteurs dans les Vosges, des festivaliers que François Vannson a accueilli comme il se doit. Bref, laissons désormais la magie (noire ?…) opérer et bon festival à tous !!

François Vannson

François Vannson




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *