Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Hommage à René Tisserant La mémoire vivante du club de basket de Gerardmer vient de s'éteindre. Texte de Stéphane Mansuy

image_pdfimage_print

RenéNous les gamins de ma génération mais aussi de celle d’avant et de celle d’après, nous venons de perdre un ami, un maître.
Nous étions son autre famille, car, le René, il en a passé du temps à courir après les photos, les certificats médicaux, à organiser les calendriers de matchs des différentes équipes, à contacter d’éventuels sponsors… Il était plutôt du genre à arrondir les angles et à catalyser les bonnes idées. Il savait aussi féliciter, encourager, motiver mais il savait surtout relativiser. Ainsi, Il a œuvré pendant prés d’un demi siècle. Il y a un peu plus d’un an, pour la préparation des 80 ans du club, il était encore là, passionné, à me raconter des anecdotes, à partager avec moi l’histoire du club, une partie de son histoire à lui.
C’est en 1964, alors que l’ASG basket vient de connaître peu de temps auparavant, une terrible tragédie, la disparition accidentelle de deux de ses joueurs majeurs, que René décide de s’investir dans le basket. Il aime le sport en général, mais pour rendre service, il devient secrétaire correspondant de ce club en deuil et restera dirigeant jusqu’en 2001. A partir de 1984 et pendant 15 ans il sera aussi secrétaire général de l’ASG. Mais sa carrière de dirigeant ne s’est pas limitée à Gerardmer, n’oublions pas qu’il fut aussi membre du comité des Vosges de basket à partir de 1971 et jusqu’en 1999. (vice président puis trésorier). Dans toutes ces missions, il a excellé puisqu’à de nombreuses reprises, il a été récompensé. Médaille de bronze de la FFBB en 1979, d’argent en 1987, d’or en 1992, médaille de bronze jeunesse et sport en 1970, d’argent en 1984 puis d’or en 1995. Ce qu’il aimait par dessus tout, c’est le contact avec les autres et surtout avec les jeunes.
Un poéte a écrit: «Nous exagérons dans l’individu mort les vertus que nous avons méconnues pendant sa vie »
Georges Brassens le disait plus clairement quand il chantait: « les morts sont tous des braves types »
C’est souvent vrai, mais pour toi rené, ce n’est pas le cas, nous n’exagérons rien. Bien sûr, tu avais sans doute des défauts, qui n’en a pas? Mais ton courage, tes convictions, ton intelligence de cœur, ton ouverture d’esprit, ta générosité, nous ne les avons pas inventés. Avec toi on comprend mieux la signification du mot bénévolat. Personne ne pourra jamais nous enlever la chance et la fierté que nous avons d’avoir croisé ton chemin.

Stéphane Mansuy




3 réactions sur “Hommage à René Tisserant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *