Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Pissotière interdite…et pipi c’est tout Non mais alors, tu peux pas faire tes besoins ailleurs

image_pdfimage_print

pipiAvant, on pouvait lire sur les fontaines publiques « eau non potable« . Aujourd’hui les écriteaux ont disparu, l’eau est quasiment imbuvable partout sans un traitement de circonstance.

Depuis peu au centre ville, une pancarte d’un autre genre mais tout aussi humide,  a fleuri à l’entrée d’un passage qui reliait jadis la rue Charles de Gaulle à celle de Jean Macé. Le message est on ne peut plus clair. Il invite les pisseurs, voire pisseuses ( tout est possible, les dames on changé de nos jours) à se soulager plus loin. Visiblement, les habitants du quartier sont dans l’impasse au propre comme au figuré. Au propre, un bien grand mot, et au figuré parce qu’ils n’arrivent pas à lutter contre les malfaisants : ou plutôt faisant tout court.

Rue des soupirs revisitée, ça sent l’urine et ça réveille la nuit les habitants du quartier. En effet, le noctambule lambda aime faire son petit pipi en bande, avec les copains surtout après minuit lorsque la bière fait son effet ( y a du vécu).

En attendant mieux, il sera difficile de retarder une envie pressante et pourtant, comme l’indique la pancarte en carton mais pas le petit Larousse illustré,  l’impasse n’est pas « un toilette public« .

Le poids des mots, le choc des odeurs,  explique parfois les incompréhensions. C’est sans doute pour cette raison que le français dit tout simplement en parlant des WC  » Les chiottes« ….publiques ou pas !




3 réactions sur “Pissotière interdite…et pipi c’est tout

  1. celine

    Dans l’impasse plus loin non plus il ne faut pas aller se soulager…
    de l’urine, des crotte de chien, des gens qui « visitent » oui oui « bah je visite madame » m’a t-on dit… sans parler des voitures qui se garent devant ou dans l’impasse. .. « bah vous n’avez pas une sortie derrière ».
    Et en rentrant de mon nouvel an, une première….. des poubelles éclatées et des canettes de partout.
    Ha mais oui il n’est pas ecrit propriété privée et « la mairie » ne peut rien faire.
    Si je mets une pancarte comme mes voisins, on me répondra encore « ha bah j’avais pas vu, pas la peine d’en faire un drame ».

    répondre
  2. Celine

    Nous avons des détecteurs de lumières mais ça ne fait aucun effet. Je me suis déjà mise à regarder les hommes se soulager en leur parlant mais une fois qu’on fait pipi on ne sait plus s’arrêter lol, j’ai même demandé 1€ pour madame pipi, je leur demandais leur adresse pour aller pisser chez eux aussi… Avant nous mettions une piscine dans la cour pour nos enfants mais depuis qu’on y a retrouvé des préservatifs usagés nous n’en mettons plus… Les gens n’ont aucun respect c’est tout.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *