Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Un vœux, des vœux à Granges-Aumontzey 1+1=1

image_pdfimage_print

P1050433La nouvelle  carte des Communautés de Communes et l’installation de la prochaine loi NOTRe aura pour but, c’est en tout cas ce que tout le monde souhaite, de réduire l’épaisseur du millefeuille.  Du coté de Granges-sur-vologne  et de Aumontzey, on a fait les choses avant l’heure. Et depuis quelques semaines, c’est Guy Martinache qui est premier magistrat des deux communes unifiées. Et forcément, vendredi soir, les vœux de début d’année étaient divisés en deux parties distinctes. Les premiers à Aumontzey où nous étions avant que le petit monde présent se déplace jusqu’à l’hôtel de ville de Granges. C’est le maire délégué, Philippe Petitgenet, qui a débuté le tour de calendrier écoulé dans sa commune. » C‘est un tournant dans la vie de la commune  » commente le dernier nommé devant un parterre de

P1050430

Guy Martinache maire de la première commune des Vosges unifiée

personnalités locales et départementales mais aussi des forces du nouveau pôle communal  » j’espère que l’on sera ainsi plus écouté au niveau départemental, que nous conserverons nos us et coutumes et surtout notre histoire locale. La société est dans un contexte économique difficile  et notre rattachement devrait également nous permettre de rejoindre la communauté de Communes de Gérardmer Mont et Vallées ».

Même son de cloche du coté de Guy Martinache qui est revenu sur  la civilité bienveillante des vœux  et le bon travail  réalisé  en amont en ce qui concerne la fusion. «  Après 33 ans de décentralisation, on arrive enfin à la présentation de l’intercommunalité plus adaptée aux circonstances et  qui doit s’imposer dans l’espace européen ». Le maire réunifié a évoqué également les dotations de l’état et Guy Martinache  de poursuivre « le schéma du passé est dépassé et nos territoires ont besoin de construire  l’avenir tant d’un point de vue politique, social et culturel. Ne restons pas figés. Les élus doivent faire preuve de courage  avec des prises de responsabilités ».

L’avenir se construit à deux dans la vallée de Vologne,  Granges et Aumontzey se sentent plus forts  qu’avant… A qui le tour dans le reste des Vosges. Nous en saurons plus lorsque le Préfet des Vosges aura déterminé, sur la base des propositions faites par les communes,  la nouvelle carte géographique de l’intercommunalité.

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *