Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Une année 2015 chargée pour le Comité Antiracisme

image_pdfimage_print

Le Comité Antiracisme et quelques uns de ses membres les plus actifs étaient réunis dans le cadre de la traditionnelle assemblée générale de l’association. Une réunion où le bilan de l’année écoulée montre malheureusement combien leur lutte est d’actualité.

unnamedIl n’est de secret pour personne, l’année passée fût compliquée en raison des nombreux événements graves qui ont marqué la France avec  pour conséquence d’augmenter la méfiance d’une population déjà divisée et pour laquelle la notion de solidarité s’estompe peu à peu. Aussi, les nombreuses mesures en débat récemment du type déchéance de nationalité, continuent et contribuent à augmenter les clivages dans un pays où les idées du FN séduisent de plus en plus. Un constat que déplore vivement Florence Riqueur, la présidente du Comité, qui avoue se battre encore plus contre ces idées et pour la solidarité. C’est donc tout logiquement que ces derniers éléments ont été évoqués longuement lors de cette assemblée. Pour contrer ce constat accablant, les 70 adhérents du Comité se sont ainsi engagés en 2015 plus que jamais, dans la lutte qui est la leur. A travers  notamment de nombreux ateliers de rencontre et d’échanges, « seuls vrais remparts contre le racisme » note la présidente.
Parmi les rendez-vous les plus importants, on compte notamment La Fête de la Solidarité,  organisée depuis 30 ans déjà le 1er mai, et dont le thème choisi cette année était la Palestine. Et nouveauté cette fois-ci, deux soirées étaient organisées en collaboration avec le bar le Grattoir, pour précéder la fête du muguet. Une soirée projection témoignage avec l’AFPS Sud Lorraine et une soirée film débat.
unnamed-2Autre engagement prépondérant du Comité en 2015, les migrants et leur sort préoccupant, qui font depuis des mois déjà la Une de l’actualité. Le 5 septembre les membres avaient ainsi lancé un appel au gouvernement et aux citoyens, en vue d’accueillir les réfugiés dans la plus grande des dignités. Le Comité a également tenu à montrer son soutien à la municipalité et au Maire Stessy Speissmann, dans sa proposition d’accueil de plusieurs familles. Dans le même ordre d’idée, et en collaboration avec le Collectif des Sans Papiers dont le comité est fondateur, et la LDH Ligue Droits de l’Homme, Florence Riqueur et ses collègues ont organisé le 16 octobre dernier une réunion pour tenter de construire des aides concrètes aux familles demandeuses d’asile. Depuis, le projet a porté ses fruits, et la commune a mis à leur disposition la Maison du Bergon le temps d’une demi-journée par semaine.
Autant d’initiatives rares dans le climat actuel, mais qu’il est important de perpétuer encore, afin d’aller contre les démons dominants de la société. Un point sur lequel la présidente a insisté, lançant un appel appuyé à de nouvelles adhésions qui sont en ce moment plus que nécessaires.
L’année 2016 à peine débutée, les membres du Comité se préparent déjà à devoir lutter encore plus et avec davantage de motivation, pour les convictions de paix et de solidarité qu’ils portent depuis déjà des années.

A.M.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *