Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Des camions de neige pour les vacanciers top départ pour les vacances

image_pdfimage_print

cam1La pluie et le vent ont mis à mal, les pistes de ski, en tout cas toute la partie inférieure du domaine de La Mauselaine. Hier soir, le front neige fut le théatre d’une valse de camions pendant plusieurs heures afin de préparer le terrain avant l’arrivée des vacanciers. Deux engins ont effectué des rotations entre les pistes de ski et le Collet, là même où est extrait l’or blanc…du coté de la combe du Valtin.

Ce matin le Jardin, d’enfants, et les Pistes Écoles, mais également l’air de liaison devant le nouveau bâtiment ont repris de la couleur pour une réelle ambiance neige, sport d’hiver. C’est parti pour les vacances de février.

cam2




5 réactions sur “Des camions de neige pour les vacanciers

  1. JP

    Et l’on va entendre des critiques sur cette opération pour sauver le soldat de La Mauselaine ? 2 camions polluent-ils vraiment plus que cela ? Alors on fait quoi on renonce à faire travailler des gens, à faire plaisir à des vacanciers qui ont réservé pour faire du ski.

    En Picardie l’or blanc c’est le sucre, les convois de camions sont de l’ordre de 150 pour une seule sucrerie, et ça tourne 24h/24, 7j/7 pendant 4 mois. On stoppe tout ? Remarquez c’est bien moins de sucre, moins de problème de santé. Pas de neige, pas d’accidents, un désastre économique aussi… Si encore dans les Vosges on parlait de plein emploi… D’autres solutions étaient envisageables ? Si oui, alors peut-être faut-il en discuter, ouvrir le débat pour que tout le monde y trouve son compte.

    Pour ce qui est du réchauffement de la planète, les coupables ne sont pas ces deux camions, c’est l’industrialisation, et ça date de plus de 100 ans déjà…

    Chacun comprendra bien qu’on parle d’emploi, et qu’à notre époque un manque à gagner sur Gerardmer c’est un drame financier pour des PME, des saisonniers qui comptent sur leurs quelques heures par an pour financer leurs études ou manger tout simplement.

    répondre
  2. Jean Mineur

    à JP: super commentaire, nous voilà en nouveau germinal où saisonnier, PME, plein emploi, camions de sucre viennent télescoper camions de sucre et réchauffement climatique …………. Bref au nom de la réalité économique, tout est permis, OH quelle horreur on veut « faire renoncer les gens à travailler (?????) et ne pas « faire plaisir aux vacanciers » (?????), donc continuons à détruire ce qui fait la beauté de nos régions, au diable qualité de vie et environnement, et puisque voilà 100 ans que ça dure que les -quelques- industries survivantes de nos vallées nous pourrissent la planète et nos petits coins d’ici, allez un grand coup de balai, on ferme tout on cultive l’or blanc artificiel en hiver, et en été si jamais pas de pluie et les cours d’eau à sec on va puiser la flotte dans les grands lacs !!!!!!!!!!!!!! Qu’est-ce qu’on se sent mieux dans « la réalité économique que vous nous expliquez, ça fait envie.

    répondre
  3. René

    Rassurez-vous, à Saint Dié, on fait mieux : des camions de neige, 500 tonnes (oh, juste quelques aller-retours), la semaine prochaine pour le trophée Andros ! ils vont se la disputer…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *