Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Le conseil municipal dévoile ses orientations budgétaires pour 2016 Gérer les amortissements et anticiper les baisses de dotation de l’Etat

image_pdfimage_print

mairie

Pas de grosse surprise et de la continuité vendredi soir au conseil municipal où il a été question de gros sous, de radon et de “rationalisation des dépenses de fonctionnement”.

La séance a donc débuté par une approbation des comptes Administratifs 2015 dont chaque budget a été voté avec un nombre d’abstention allant de une à quatre en provenance de l’opposition (à l’exception du service funéraire voté à l’unanimité). Peu de questions sur ce point avant de passer à un vote sans accroc pour l’approbation des comptes de gestion de l’exercice 2015. L’adjoint à la finance Hervé Badonnel pouvait ainsi céder la parole au premier magistrat Stessy Speissmann pour le gros morceau de la soirée en dehors des questions diverses : le débat des orientations budgétaires pour l’année 2016.
L’élaboration et le vote du budget primitif sont précédés chaque année d’un débat d’orientations budgétaires imposé par le textes depuis 1992. Sur les 11 budgets de la Commune, il y a lieu d’observer l’évolution des charges et des ressources prévisibles ainsi que les perspectives d’inscription en investissement.
Concernant les charges prévisionnelles, l’intervention du maire a débuté avec les charges à caractère général du budget général (25% environ du total des charges) : “Il est proposé une inscription à hauteur de 3 570 000 €, soit une inscription équivalente au réalisé en 2015 et une baisse de 6,50% par rapport à l’inscription du budget primitif 2015), témoignant ainsi d’une volonté de stabilisation de nos charges de gestion courantes.”
Plusieurs explication sont avancées :
“*Des efforts de rationalisation sur les consommations courantes, notamment en matériels et fournitures et sur les dépenses d’énergies liées non seulement à la variation tarifaire mais aussi aux procédures engagées par la commune de mise en appel d’offre. *Mais aussi des décisions d’investissement qui ont désormais pour conséquence de réduire les dépenses de fonctionnement (achat de sonorisation pour le festival du Film fantastique par exemple). Et des circonstances spécifiques qui font que certaines dépenses ne sont pas inscrites en 2016 : pas de Fête des Jonquilles, pas de départ en classes de découverte (prochains programmés en 2017)”
Pour ce qui est des charges de personnel nettes du budget général, elles sont proposées à hauteur de 8 050 000 € soit une progression de 1,53% par rapport au budget primitif (BP) de 2015. Elles représentent 55% des dépenses de fonctionnement. Une augmentation contenue avec le départ en retraite de certains agents remplacés par des agents en début de carrière dans la Fonction Publique (salaires moins élevés), mais certains augmentations de charges sont imposées et incontournables : assurance, cotisations etc…
Pour ce qui est de l’annuité des emprunts, rappelons que la Commune avait emprunté 8 Millions d’Euros  pour couvrir les budgets 2015 et 2016, portant ainsi le niveau de l’annuité de sa dette, hors domaine skiable alpin, à 1 916 000 €. Annuité qui retrouvera un niveau de 1 800 000 € en 2017 avec l’arrivée à échéance de certains emprunts. L’annuité pour le domaine skiable alpin progresse et s’élève à 1,4 Millions d’Euros avec les investissements consentis en matière de sécurité et modernisation.
Pour ce qui est des investissements, ils est proposé de les fixer à 8 000 000 d’Euros (hors budget ski). “Niveau raisonné et raisonnable au vu des possibilités budgétaires et de la nécessité d’investir au service des Gérômois et de soutenir l’économie locale”, précise le maire de la perle des Vosges.
Quelques perspectives d’inscriptions :
– finition de l’aménagement du carrefour de la croisette
– démarrage dès le 2ème trimestre de l’opération de restructuration et d’extension de la caserne des Pompiers
– la requalification de la Place du Vieux Gérardmé et du parvis de l’église
– la restructuration des locaux de l’ancienne école de musique qui vient de débuter afin d’accueillir le CCAS
– les honoraires de maîtrise d’oeuvre en prévision du démarrage courant 2017 des travaux de restructuration et d’extension du complexe sportif
– la réfection de la voirie et trottoirs de la 3ème DIA, de la rue des Iles Marie Louise, de la 1ère tranche des parkings de la Mauselaine et la réalisation de l’assainissement pluvial

Passons aux recettes prévisionnelles avec une nouvelle que certains accueilleront avec enthousiasme : “Pour 2016, l’équipe municipale n’entend pas augmenter la part communale des 4 taxes communales, stable depuis 2009 et prévoit une inscription des recettes fiscales à hauteur de 7 880 000 Euros, soit une progression de 0,77% de budget à budget. Ces recettes seront décomposées comme suit : 7 500 000 € de produit des 4 taxes et 380 000 € de compensations fiscales de l’Etat. Quant à la dotation globale de fonctionnement et la dotation sociale urbaine, la prévision d’inscription est de 2 610 000 € contre 2 930 000 € de versement en 2015. Une baisse estimée à partir des données issues de la loi de finances.
Enfin, terminons par les prévisions sur les budgets du Domaine skiable alpin dont l’aménagement de la piste du renard et le nouveau télésiège ont constitué un atout indéniable lorsqu’il y a eu de la neige ! Le budget de la régie est monté avec un prévisionnel de chiffre d’affaire de 3,3 Millions d’Euros et pour celui du domaine skiable alpin il s’agira d’une année de transition pour évaluer l’impact des nouveaux investissements sur les habitudes de la clientèle avant de lancer la 2ème tranche du programme d’ investissement 2015-2020.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *