Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Innov’Lac prend de la hauteur avec la construction d’une micro-fusée En direct de Kourou

image_pdfimage_print
t

Un groupe de travail autour de Patrick Cuny deuxième en partant de la droite

Après la construction du drône, l’association Innov’Lac qui est à la gestion du Fablab prend de la hauteur une nouvelle fois et propose aux adhérents de construire sa propre fusée. Rien à voir avec Ariane et la base de lancement de Kourou. Pierre Laipe, le Fab Mnager, a opté pour une micro fusée qui devrait faire le bonheur des petits et des grands en s’appuyant sur le savoir-faire de Patrick Cuny, un spécialiste formateur agréé par le CNES…Et qui dit Centre National d’Études Spatiales dit « pas de tir  » et surtout altitude 100 mètres afin de rêver comme  en direct de Kourou, à l’échelon miniature. Car la fabrication de la micro fusée invite les participants à développer leur curiosité par le  biais d’application telles que les maths et la physique.

Le cahier des charges  est précis et les futurs astronautes devront être particulièrement méticuleux pour une démarche expérimentale.

Une fusée en carton labellisée CNES

Une fusée en carton labellisée CNES

« La fabrication  n’est pas très compliquée »commente en chœur Pierre Laipe et Patrick Cuny  » Ce n’est finalement qu’un gros pétard avec propulsion, balistique, expulsion de la tête avec récupération de l’engin par le biais d’ un petit parachute. C’est un projet qui se veut collectif même si chacun des participants construira sa propre fusée »

Le concept proposé par Innov’Lac tend vers la découverte, sans pourtant de directive de départ pour les constructeurs qui devront imaginer leur engin  propulsé pour la circonstance par du Propergol, un combustible à base de poudre solide qui n’explose pas au contact de l’air. C’est donc dans le respect de la sécurité , la gestion, l’analyse puis du fameux cahier des charges et seulement sous ces conditions que la micro-fusée prendra la direction de l’espace…enfin pas tout à fait, mais il fait bon rêver un peu.

A noter, Innov’Lac est aujourd’hui forte de 60 adhérents  dont trois organismes qui se retrouvent régulièrement dans les locaux de l’Espace Tilleul soit l’ODCVL, le Lycée Pierre Gilles De Gennes, et l’IUT de Saint-Dié…Plusieurs entreprises pourraient prochainement rejoindre le laboratoire de recherche et de prototypage.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *