Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Des poules pour alléger nos poubelles

image_pdfimage_print

L’heure du bilan était venue pour le SMD et les participants de l’opération « J’adopte une poule », tous réunis pour l’occasion à la MCL.

P1030073Des poules pour réduire nos déchets et gagner quelques œufs (bios) au passage, il fallait y penser. Les membres du SMD, le Syndicat Mixte des Vosges, eux l’ont fait. Dans une initiative nommée « J’adopte une poule » lancée en 2015 et dont les résultats étaient divulgués ce samedi, l’organisation qui lutte contre les déchets et le gaspillage alimentaire a ainsi fait le pari de diminuer le contenu de nos poubelles grâce à nos chères amies de la basse cour. C’est suite à des études et à un constat inquiétant qu’Annick Laurent, directrice du SMD et Patrick Lagarde, vice-président, ont décidé de lancer l’initiative, épaulés de deux de leurs membres Laurence et Déborah, et de nombreuses personnes du département. L’étude en question mettait en évidence la grande quantité de déchets produite par les foyers Vosgiens, dont 61% soit 80 kilos en moyenne par an étaient des déchets organiques, et en grande majorité alimentaires. C’est de ce constat qu’est donc née l’initiative, venant rejoindre d’autres luttes du SMD telles qu’une campagne de compostage domestique lancée en 2007 ou une autre contre le gaspillage alimentaire débutée en 2013.

P1030085L’opération « J’adopte une poule », c’est au total 30 familles, sélectionnées avec soin sur plus de 90 candidatures, ayant eu la chance d’accueillir trois poules chacune dans le but de réduire leurs déchets alimentaires. Une aventure atypique débutée le 12 juin dernier par la distribution des fournitures, poulaillers et poules comprises, et dont le prix total de 367 euros a été intégralement financé par le SMD. S’en est suivi pendant 3 mois la mise en place du poulailler, avec pendant une trentaine de jours la pesée minutieuse des déchets de chaque famille avant l’arrivée des poules, étape indispensable afin de pouvoir établir le comparatif final. C’est le 12 septembre 2015, que les 90 vaillantes poules étaient remises à leur familles adoptives. Des poules élevées spécifiquement pour l’opération, parmi lesquelles 72 de race Legorn issues de l’élevage « Les poussins de Guinroches » à Dounoux, et 12 de race Meusienne, élevées à Nompatelize par un membre de la Société d’Agriculture Vosgienne. Après plusieurs mois d’élevage, de septembre à novembre, les résultats parlent d’eux mêmes. L’arrivée des 3 poules dans les foyers sélectionnés a contribué à réduire de 19 kilos par an et par personne les déchets alimentaires, soit environ 80 kilos pour une famille de 4 personnes. Coté porte monnaie, l’initiative représente une économie de 20 euros sur la gestion des déchets, auxquels s’ajoutent les achats d’œufs dont les familles ont été dispensées. Seul petit bémol constaté, les poules Meusiennes, certainement peu acclimatées à la rudesse Vosgienne n’ont pas daigné pondre un seul œuf.
Des résultats probants donc, pour une initiative d’importance dans un monde comme le notre où le gâchis n’a jamais été si grand et où la gestion des déchets devient un véritable problème. Comme tenait à le préciser le vice-président Patrick Lagarde lors de son discours à la MCL, l’opération a également permis de mettre à l’honneur le savoir-faire Vosgien à travers les éleveurs de poules et les fournisseurs de poulaillers. Une formidable occasion d’échanger  et de découvrir de nouvelles choses, tout en améliorant son mode de vie et la santé de la planète.

Dessine moi une poule ..

En parallèle de l’initiative, le SMD avait organisé le concours « Dessine moi une poule », dont les résultats étaient dévoilés hier. Ouvert à tous, il a réuni plus de 60 participants et 1000 votants, pour au final consacrer les 3 meilleurs dessins. La première position revient à Catherine N., qui remporte la poule mascotte du SMD réalisée par Delphine Aubry, artiste plasticienne Vosgienne. Elle est suivie de la réalisation collective des jeunes de l’IME qui eux remportent une œuvre « poulesque » d’une autre artiste Vosgienne Carine Mougin, et de Rose 4 ans, qui elle rafle le troisième prix. Une bonne manière de conclure l’opération qui, à n’en pas douter, donnera des idées à certains et tant mieux.

A.M.

Dessins gagnants:

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *