Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

La vie selon Philippe Claudel Un bon bouquin c'est « L’Arbre du pays Toraja »

image_pdfimage_print
IMG_0024

L’auteur Philippe Claudel (à gauche) parlant de son dernier livre, accompagné d’Arnaud Schilling (à droite), responsable de la section adulte de la Médiathèque.

Ce jeudi soir à l’Espace Tilleul, les Gérômois étaient conviés à une rencontre avec l’auteur Lorrain Philippe Claudel, venu présenter son dernier livre « L’Arbre du pays Toraja ». L’occasion d’échanger sur les sujets que traite le livre et plus généralement sur le thème de la vie.

Auteur et réalisateur à succès reconnu par le grand public autant que par la profession, en témoignent ses nombreux prix, c’est un Philippe Claudel simple et passionné par son propos qui avait fait le déplacement jusqu’aux bord du lac. Ce Lorrain de naissance collectionne les prix et  s’est installé au fil du temps dans la notoriété. Du Prix Renaudot en 2003 pour son roman « Les âmes grises », au César du meilleur premier film pour « Il y a longtemps que je t’aime », voilà quelques une des récompenses qui témoignent de ses qualités. Mais si son talent est des plus reconnaissables, c’est son intérêt pour le propos, ses œuvres et son éloquence naturelle qui rendent Philippe Claudel éminemment intéressant. Laissons tomber les barrières de l’âge,  l’homme s’intéresse à toutes ces choses importantes de la vie et ses petits riens qui  font pourtant TOUT : il en fut de même, le temps d’une rencontre pour les quelques Gérômois présents et captivés .
P1030049Le dernier livre de l’auteur était donc à l’ordre de la discussion. Un ouvrage sur la vie et la mort, vue dans le prisme déformant mais  positif de l’écrivain  avec pour interrogation « comment la mort pousse à la vie ». Loin d’être une autofiction, le romancier avoue avoir puisé dans son expérience personnelle et sur des questionnements sur ces sujets. Soit,  la découverte du peuple Toraja et leur rapport avec la mort, l’arbre d’Indonésie qui donne son nom au livre, ou encore la maladie d’un de ses proches. Philippe Claudel est venu expliquer les thèmes profonds de son dernier ouvrage, avec la justesse des mots qu’on lui connaît.

A.M.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *