Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

« Le garçon perché » : une enquête imprégnée d’histoire locale Christine Daux à la rencontre des lecteurs gérômois

image_pdfimage_print

La librairie papeterie des Lacs accueillait  donc Christine Daux, samedi matin, pour une petite séance de dédicace dont la maison a le secret. Psychologue de profession, cette dernière a donné naissance à son premier roman l’an dernier. Intitulé « Le garçon perché », ce dernier est sorti en septembre 2015 et, édité à 750 exemplaires, il est déjà quasiment « sold out » ! 1 000 exemplaires vont être à nouveau imprimés pour satisfaire les lecteurs. Pour un coup d’essai, c’est donc quasiment un coup de maître !

dédicace Christine DauxMais quels sont les ingrédients qui en font la réussite ? Sans doute le profond ancrage de ce premier opus dans l’histoire locale en lien avec la 2de Guerre Mondiale. « Je suis originaire de Réhaupal. Et même si je ne suis pas née car mon père était gendarme et que nous avons beaucoup bougé, mes racines et celles de ma famille se situent dans les Vosges. C’est là que naissent les histoires que je raconte, des histoires de famille marquées par le passé douloureux de la guerre. Mon grand-père et mon oncle étaient tous deux Résistants. Le premier a été fusillé le 9 septembre 44 devant sa maison et sa famille, le second a été déporté alors qu’il n’était qu’un jeune homme et n’est jamais revenu » explique Christine Daux.

« Le garçon perché » évolue et mêle donc récits historiques inspirés de témoignages, histoire avec un grand H, et enquête menée dans le roman par la gendarmerie à travers la Brigade de recherche de St Dié et la Brigade Territoriale de Corcieux. « Là aussi, j’ai été me renseigner auprès de Gendarmes, car malheureusement je n’ai plus mon père pour m’aiguiller sur ce sujet. Et enfin, j’ai intégré un personnage autiste à mon histoire (voir vidéo pour le synopsis). de part ma profession, j’avais des bases sur ce sujet que j’ai approfondi avec des recherches également » , ajoute l’auteur. Un ouvrage précis donc, plein de suspens et qui vous replongera dans l’histoire des Hautes-Vosges qui ont connu, elles aussi, leurs heures sombres…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *