Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

ODCVL : “Avoir les ambitions de nos moyens” Des choix payants et encore plus d'implication des sociétaires

image_pdfimage_print
Le président de la structure Thierry Husson

Le président de la structure Thierry Husson

Changement de modèle économique, recherche permanente de solutions innovantes, l’ODCVL sait s’adapter. Elle a cette capacité à évoluer et progresser pour continuer à participer au développement socio-économique des territoires sur lesquels la structure est implantée tout en rendant possible au plus grand nombre l’accès aux vacances, à l’accueil de groupes et autres classes. On retrouve ainsi deux axes importants, essentiels dans l’esprit de l’ODCVL et de son président Thierry Husson : “la poursuite du développement territorial où nous sommes implantés et la notion de filière du tourisme social”.
Thierry Husson qui a tenu à rappeler que l’ODCVL avait fait le choix en 2012 de poursuivre son activité associative sous forme de Société Coopérative à Intérêt Collectif (SCIC). Une “modalité d’entreprise qui est consacrée à un intérêt général et particulièrement à l’objet même de l’entreprise et pas à la rémunération prioritairement des actionnaires. C’est un autre mode d’entreprendre qui, je crois, est un mode d’entreprendre en résonance avec les valeurs et les aspirations de nos sociétés modernes, qui produit petit à petit et d’une certaine façon, les chiffres le montrent, et va continuer à se confirmer”, explique le président.

Le directeur de l'ODCVL bruno Colin étaient bien entendu présent à ses assises annuelles

Le directeur de l’ODCVL bruno Colin était bien entendu présent à ces assises annuelles

Et d’ajouter : “Je pense vraiment que sur ce plan là, les SCIC, comme d’autres modèles économiques mutualistes ou coopératifs, vont permettre à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) de continuer à s’affirmer dans le paysage économique”. Le passage à une SCIC, une adaptation naturelle du fonctionnement de l’ODCVL et l’enjeu de la pérennisation d’un bel outil de travail, Thierry Husson en est convaincu. Seule petite “interrogation” ou bémol jusqu’alors, le président souhaiterait que chaque sociétaire s’approprie encore plus ce nouveau modèle car tous les outils pour une démocratie participative sont à disposition, il faut s’en servir !

L'oDCVL compte près de 150 salariés répartis sur 12 sites en France

L’ODCVL compte près de 150 salariés répartis sur 12 sites en France

“Si on veut que chacun participe à la vie de la SCIC, il est indispensable pour dynamiser et simuler le multi-sociétariat de passer d’une démocratie représentative à une démocratie participative” ! A bon entendeur, mais pas de panique, les choses se mettent en place doucement mais sûrement, avec sérénité. Et tant mieux, car l’ODCVL va devoir tôt ou tard faire face à un écueil la notion de “taille critique de la structure”. “Un processus de rapprochement existe donc entre Aludéo et ODCVL. Nos deux organismes ont chacun leur propre histoire et des valeurs communes. Le contexte socio-économique actuel nécessite sans aucun doute des coopérations renforcées. L’argument principal retenu pour acter ce rapprochement relève de la complémentarité de nos pratiques naturelles et trouver ainsi une efficience accrue”. En résumé, “avoir l’ambition de nos moyens” annoncera le président. Des moyens qui s’élèvent tout de même à un budget de 10 millions d’Euros de C.A. La dynamique est bonne, pourvu que ça dure !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *