Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Le sous-préfet Yves Camier sur le départ

image_pdfimage_print
image_print

Yves Camier exerce la fonction de sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges voilà maintenant 2 ans et demi. Arrivé en octobre 2013 dans les locaux de la sous-préfecture de la place Jules-Ferry, il quittera prochainement la Déodatie, puisque son détachement en qualité de sous-préfet arrive désormais à son terme. Après Altkirch dans le Haut-Rhin, puis l’est du département des Vosges, c’était hier soir l’ultime fois que l’homme s’adressait en public « devant un parterre si prestigieux », selon ses propres mots. La famille, dont son épouse Véronique, les proches, le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, les élus, parmi lesquels le maire David Valence, le député Gérard Cherpion, le sénateur Daniel Gremillet, des représentants de la Région, du Département et des Communes, les autorités… Ils étaient tous là, rassemblés vendredi au sein de l’Espace Nicolas-Copernic, pour assister à la cérémonie de départ « d’un homme disponible, généreux, attentif aux attentes de la population et des collectivités territoriales », comme l’a précisé David Valence. Un homme originaire d’Arras dans le Nord, diplômé en Droit Public, qui a au cours de sa carrière exercé dans l’Education Nationale, puis dans la Fonction Publique Territoriale – de la Réunion au Nord de l’Hexagone – avant d’épouser la Fonction Publique d’Etat et les fonctions de sous-préfet, en 2011.

« Mon temps au service de l’Etat se termine, c’est un arrache-coeur » assure Yves Camier, pour qui « c’est là aussi l’heure de quitter un territoire que je commençais à connaître, un territoire qui souffre, et qui mérite une attention particulière. Cet arrondissement est celui qui affiche le taux de chômage le plus élevé du département. Je retiendrai de cet arrondissement sa vie culturelle, ses événements de portée nationale – voire internationale – de Gérardmer à Raon l’Etape. Je retiendrai également 4 thèmes en guise de « testament philosophique : le premier, l’avenir de la coopération intercommunale; le second, l’avenir économique; le troisième, cette nouvelle Grande Région qui place le massif des Vosges au coeur d’un vaste territoire… et enfin, je souhaite que l’Etat continue à assurer ses fonctions régaliennes ». Lors de son passage en Déodatie, le sous-préfet aura centré son action sur l’économie, l’emploi, la sécurité, le développement du territoire. On retiendra notamment son engagement pour la nouvelle Politique de la Ville, dans la sécurisation du tunnel Maurice-Lemaire, dans l’amélioration de la circulation, dans l’aménagement du col de la Schlucht, mais aussi et surtout dans la coopération intercommunale et la naissance de cette nouvelle carte, « que personne n’aurait imaginé il y a 2 ans à peine ».

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *