Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

La Prévention : un outil majeur pour lutter contre le cancer CONFERENCE à Gérardmer ce mercredi 23 mars

image_pdfimage_print

Dans le cadre de la campagne Mars Bleu 2016, prévenir le cancer colorectal, vous êtes invités à une CONFÉRENCE à Gérardmer sur le thème « La Prévention : un outil majeur pour lutter contre le cancer »

Conférence Mars Bleu cancerDes spécialistes répondent à vos questions

Mercredi 23 Mars à 20h

Hôtel De Ville – Salle des Armes

Mars Bleu, mois national contre le cancer colorectal

Mars Bleu, mois national contre le cancer colorectal, est l’occasion de se mobiliser contre ce cancer. Pour la 9ème année consécutive, les partenaires nationaux et locaux mettent en place des actions d’information sur le cancer colorectal, les moyens de prévention et le dépistage organisé destiné aux personnes de 50 à 74 ans.

L’occasion de rappeler que ce cancer, encore méconnu et trop souvent tabou, reste le 3ème cancer le plus fréquent (hommes et femmes confondus) et le 2ème cancer le plus meurtrier en France1 alors qu’il se guérit dans 9 cas sur 10 lorsqu’il est détecté tôt. Un enjeu de santé publique majeur pour lequel il est indispensable de continuer à se mobiliser.

Dans le département des Vosges, les partenaires de Mars Bleu souhaitent faire passer les messages de prévention auprès d’un large public. C’est pourquoi des actions sont mises en place tout au long de cette campagne.

Le cancer colorectal

Le cancer colorectal touche, chaque année, plus de 42 0002 nouvelles personnes en France. Il est ainsi le deuxième cancer le plus meurtrier avec plus de 17 500 décès3 par an. Pourtant, dépisté à temps, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Le cancer colorectal se développe à partir de lésions appelées polypes. Ce sont des excroissances de la muqueuse du colon, dont la taille varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Avec le temps, ces polypes grossissent et peuvent se transformer en cancer. Ces polypes sont indolores.

Il existe plusieurs facteurs de risque :

* antécédent personnel ou familial de polype ou cancer,

* mauvaise alimentation (trop riche),

* sédentarité (surpoids et obésité),

* l’âge.

A partir de 50 ans, le risque d’avoir un polype augmente. A ce stade, un polype n’est pas dangereux mais avec le temps, un polype peut se transformer en cancer. Il peut prendre jusqu’à 10 ans pour se transformer.

C’est pourquoi un dépistage organisé est proposé tous les deux ans à la tranche d’âge 50-74 ans. C’est la période où le risque est le plus élevé de développer un cancer colorectal.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *