Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Visite de Myriam El Khomri à Bulgnéville

image_pdfimage_print

elDaniel Gremillet, président d’Ermitage et sénateur a présenté la coopérative fromagère de Bulgnéville à Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, préfet des Vosges, Marie-Claude Lambert, sous-préfète et Benoit Jourdain, vice-président du Conseil Départemental étaient notamment présents.

Jean-Charles Le Squeren, directeur d’Ermitage a quant à lui approfondi les données concernant la société fromagère. Les objectifs principaux de cette fromagerie sont de conserver le pouvoir de décision des coopérateurs dans le Nord-Est et de tout faire pour pérenniser les débouchés de production laitière des coopérateurs et d’assurer leurs revenus.

« Cette coopérative bulgnévilloise valorise le territoire et nous avons la responsabilité de transformer le lait des agriculteurs vosgiens explique IMG_8833-minDaniel Gremillet. Récemment, 150 millions d’euros ont été investis sur le site de Bulgnéville. En effet, un atelier de séchage du lactosérum et de ses dérivés a été construit.

Les fromages Ermitage emploient 973 salariés sur 11 sites, dont 655 en Lorraine. 81% des salariés sont embauchés en CDI, ce qui représente plus de 785 contrats. 12% sont quant à eux en CDD, variant d’une durée d’une semaine à plusieurs mois.

« C’est important d’échanger avec les représentants syndicaux, car même si plus de 80% des salariés sont en CDI, la majeure partie du travail dans cette coopérative reste saisonnière » explique Myriam El Khomri.

Pour le directeur d’Ermitage, l’une des difficultés principales est l’embauche du personnel qualifié, « nous avons deux solutions pour recruter, soit la formation par apprentissage ou la formation interne à la société. » Un point sur lequel la Ministre n’a pas hésité à apporter des précisions quant au contenu dans son projet de loi du travail. « Ce projet de loi est tout sauf être anti-jeunes, il est au contraire fait pour les rassurer, les accompagner et les aider à trouver un emploi stable » explique Myriam. En effet, ce projet proposera pour les jeunes sans aucune qualification, un niveau minimal de qualification qu’ils pourront garder tout au long de leur carrière.

Après une présentation globale de l’offre commerciale de l’Ermitage, Daniel Gremillet, accompagné de tous les élus, a présenté la tour de séchage flambant neuve. la Ministre s’est entretenue ensuite avec un groupe de représentants syndicaux de la société.

Une rencontre pendant laquelle le projet de la loi du travail a été abordé. Myriam El kohmri précisait à propos du chômage des jeunes « Je pense que notre système est à bout de souffle, il nous donne une garantie d’emploi pour l’avenir et bien évidemment sans toucher au droit du travailSi l’on regarde le monde du travail tel qu’il est aujourd’hui et avec  un code du travail aussi rigide, nous ne pouvons pas améliorer les conditions de travail et d’embauche » ajoute-t-elle.

IMG_8870-minPour la Ministre le constat est clair, tout l’enjeu repose sur le fait de rendre l’entreprise plus compétitive, qu’il y ait une volonté de développer la négociation collective. Myriam El Khomri s’est ensuite rendue à la Halle des Sports, où son arrivée a été accompagnée de sifflements de la part de la trentaine de manifestants présents.

Christian Franqueville, député-maire à l’initiative de la venue de la ministre dans sa commune soulignait « J’avais souhaité rendre hommage au travail qu’est réalisé par l’entreprise Minos et j’ai profité de sa visite pour inaugurer la Halle des Sports » Le lieu de vie a vu le jour à la rentrée 2014, il possède un gymnase, un mur d’escalade et un dojo. Au total, les sportifs ont 2 200m² pour exercer leur passion. Une Halle des Sports avec un budget s’élevant à plus de 2 millions d’euros, subventionné à hauteur de 536 000€.

Christian Franqueville partisan du projet de loi soulignait egalem, « je suis favorable en ce qui concerne la création de rapports entre le patronat et les salariés, l’entreprise fonctionne de plus en plus en cogestion.«

La visite de Myriam El Khomri dans l’ouest vosgien s’est déroulée sans encombre, avec un dispositif de plus d’une soixantaine de gendarmes des brigades de Vittel, Contrexéville, Bulgnéville, mais aussi Saint-Dié et Neufchâteau, qui étaient présents pour assurer l’encadrement et la sécurité.

 

A.J.




Une réaction sur “Visite de Myriam El Khomri à Bulgnéville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *