Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

150 cambriolages résolus dans six départements

image_pdfimage_print

gendarmerie-3-300x194Selon un communiqué de presse de la gendarmerie, la section de recherches de Dijon avec l’appui du groupement de gendarmerie départementale de Côte d’Or a résolu quelque 150 cambriolages commis entre mai et octobre 2015 en Côte-d’Or, en Saône-et-Loire, en Haute-Marne, dans l’Yonne, dans les Vosges et en Isère. Du petit outillage électrique et du matériel électro-portatif de particuliers domiciliés dans des petits villages étaient essentiellement visés par les voleurs. Six ressortissants de nationalité roumaine ont été interpellés : 4 en France et 2 en Roumanie. Plusieurs mandats d’arrêt européens ont également été lancés.

D.J.

Le communiqué de presse complet.

Au milieu de l’année 2015, plusieurs départements bourguignons (Côte d’Or, Saône et Loire et Yonne dans une moindre mesure) sont victimes de périples nocturnes de cambriolages. Le long d’un axe secondaire, plusieurs villages peuvent ainsi être victimes de véritables razzias au cours d’une nuit, chez des particuliers. Les voleurs ciblent essentiellement le petit outillage électrique et le matériel électro-portatif : tronçonneuses, perceuses, scies circulaires, ponceuses,… L’enquête, diligentée par la section de recherches de Dijon avec l’appui du groupement de gendarmerie départementale de Côte d’Or, s’oriente rapidement vers des individus de nationalité roumaine implantés dans des camps en région lyonnaise. Le parquet de Dijon ouvre une information et un groupe de travail « Cambri Outillage » est constitué

Au cours d’une opération conduite par la section de recherches de Dijon en octobre 2015 à Villeurbanne dans un dossier de vols de métaux en bande organisée, les enquêteurs découvrent une véritable caverne d’Ali Baba de plus d’une centaine d’objets provenant de certains de ces périples. 3 individus impliqués sont interpellés.

Un méticuleux travail d’investigation permet de rapprocher formellement près de 150 faits de cambriolage commis entre mai et octobre 2015 en Côte d’Or, en Saône et Loire, en Haute-Marne, dans l’Yonne, dans les Vosges et en Isère, et d’identifier plusieurs protagonistes supplémentaires dont certains se trouvent en Roumanie. Le 5 avril 2016, une opération judiciaire est déclenchée de manière simultanée en France et en Roumanie.
En France, 4 individus sont placés en garde à vue. En Roumanie, 2 individus sont interpellés par les autorités en présence des enquêteurs bourguignons, dans le cadre d’une commission rogatoire internationale. Plusieurs mandats d’arrêt européens sont émis pour parachever le démantèlement de l’équipe.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *