Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

« Le bonheur d’un enfant n’a pas prix » 3 Kiwanis clubs font cause commune

image_pdfimage_print

Kiwanis - Anaïs Leucémie (2)Les Kiwanis club de Gerardmer, Gerardmer « Perle d’Hugo », et Remiremont , ont fait cause commune pour soutenir financièrement le projet de l’association « Anaïs contre la Leucémie ».

Lundi soir, c’est donc à l’hôtel Beau Rivage que le président du club gérômois Bernard Krafft et ses amis avaient le plaisir d’accueillir leurs homologues romarimontains et leur président Roland MARCADELLA, ainsi qu’une délégation du club féminin de la Perle d’Hugo présidée par Dominique JACQUEMIN, le tout sans oublier la présence du Lieutenant Gouverneur Vosges-Lorraine du Kiwanis : Hubert BOGARD.

Tout ce petit monde était réuni pour remettre officiellement 3 chèques d’une valeur de 1 000 € (soit un par club) à Nadège Daniel-Bégel, présidente de l’association « Anaïs contre la Leucémie ». Cette coquette somme contribuera à financer la mise en place d’un atelier cuisine pour les enfants malades de l’hôpital de Remiremont. Une fois par semaine, cet atelier sera proposé à tous les enfants hospitalisés, à partir de 2 ans et quel que soit leur age, exceptés lorsqu’ils sont contagieux ou qu’ils doivent rester alités. Chaque séance aura lieu au service pédiatrique du centre hospitalier et sera animée par l’éducatrice spécialisée et la psychologue du service.

Mais vous l’aurez deviné, tout cela ne pouvait se faire sans un minimum d’aménagement et de matériel, la salle de jeu du service n’étant pas adaptée à ce projet et cet atelier. Il fallait donc réunir les fonds nécessaires pour pouvoir faire l’acquisition d’une cuisine équipée et du matériel nécessaire à « ouvrir la créativité des p’tits chefs » . Plusieurs actions ont été menées dans ce sens et les Kixwanis Clubs ont eux aussi voulu donner un coup de pouce à l’association « Anaïs », leur devise étant « SERVIR LES ENFANTS DU MONDE » , ou encore « Fais à autrui ce que tu aimerais qu’il te fasse » . C’est donc avec plaisir que chaque président de club a remis sa contribution à Nadège Daniel-Bégel, Bernard Krafft n’oubliant pas de souligner que « l’argent n’a pas de valeur en soi, c’est ce que l’on en fait qui lui en donne, et vous le faites bien. Le bonheur d’un enfant n’a pas de prix, surtout quand il est malade » .




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *