Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Clémence de Villecourt reprend son vol La paix n'a pas de prix

image_pdfimage_print

c1JPGSouvenons nous de la rencontre avec Clémence de Villecourt l’an dernier  à la même époque  http://gerardmerinfo.fr/2015/04/clemence-de-villecourt-vole-vers-la-liberte/

La citoyenne du monde qui trouve ses racines du coté du Finistère nord et de Paris remontait le temps pour faire revivre les poilus de la guerre 14-18. Coté terre mais aussi coté ciel  pour cette passionnée d’aéronautique mais surtout de la langue française. En 2015, son périple appelé « Dans la fureur de la grande guerre » avec, pour sous-titre, « Des lettres pour rester des hommes » avait pour but  le cadre des célébrations de la guerre 14-18 sur fond de transmission des lettres de poilus. La Grande Guerre reste d’actualité pour Clémence de Villecourt puisque son épopée 2016 s’intitule « Des Sabots du Cheval aux ailes de la Victoire avec encore un sous titre, comme d’habitude intitulé « Étudier la Guerre pour construire la paix« .

Cette fameuse paix qui ne veut pas sortir de l’esprit de trop de dictateurs ou fanatiques au point de bouleverser le monde. La paix est donc au cœur de la réflexion de la voyageuse, qui remonte dans un premier temps sa roulotte à cheval au départ de St Brieuc le 25 mai prochain pour redécoller plus tard  avec son avion fétiche, un stamps des année 30  de Rennes afin de  traverser ainsi 8 régions auxquelles s’ajoutent les iles de la Réunion et Maurice. L’objectif, en visitant essentiellement des enfants scolarisés en primaire, soit en CM1 et CM2 « est de les  impliquer dans des travaux d’écriture, de lecture et de compréhension du monde qui nous entoure » commente Clémence de Villecourt qui va propager la bonne parole mais surtout  donner la possibilité aux jeunes de créer de toute pièce une page faite d’illustrations, de graphisme, avec de petits compléments de texte et dont le rendu sera exposé à proximité du cheval et de l’avion qui emmènera Clémence d Villecourt sur l’aérodrome de Remomeix  en mai prochain. Bien entendu, les enfants reviendront sur la mémoire de René Fonck l’as des As, mais surtout sur  une représentation de la paix en choisissant la plume plutôt que le sabre…..

Rien d’étonnant que l’initiative de ce programme hors du commun trouve un appui auprès des collectivités territoriales, enfin certaines, lorsque les budgets ne sont pas déjà distribués, mais aussi de l’éducation Nationale qui soutient le projet dans les régions traversées, sans oublier l’association nationale des offices de réserve de l’armée de l’air.

Bref, Clémence de Villecourt reprend son envol et compte sur les enfants pour redonner une autre dimension à la paix, en s’appuyant sur cette grande guerre qui a fait des millions de morts. La réflexion est en cours.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *