Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Juliette Poirot nous a quittés

image_pdfimage_print

C’est avec peine que nous avons appris le décès de Juliette Poirot dit « Juju », survenu à Gérardmer le 15 AVRIL 2016 dans sa 86ème année.

POIROT JJuliette Jacquot est née le 7 octobre 1930 aux Arrentès de Corcieux. Issue d’une fratrie de 7 enfants dont elle était la seconde et orpheline de père à 14 ans, elle a su veiller sur ses frères et sœurs  pendant leur jeunesse, faisant pour eux figure de modèle. Très jeune, la famille s’installe au Corsaire et Juju fréquente alors les bancs de l’école du Costet-Beillard où elle se rend courageusement tous les jours en sabots. Elle commence ensuite à travailler aux établissements Mény à 14 ans où elle fera la rencontre du Gérômois André Poirot, dit « Dédé » . Tous deux n’ont alors que 18 ans.

Juliette poursuivra ensuite son parcours professionnel aux établissements Villemain et le couple se mariera en 1952. De cette union célébrée en Perle des Vosges sont nés 3 enfants : Monique en 1953, Françoise en 1955, et Jean-Philippe en 1964.  Le cercle familial s’est par la suite agrandi avec l’arrivée de 6 petits-enfants dont Juliette aimait s’occuper, ainsi que de 6 arrière-petits-enfants. Le couple réside au bas du Xetté jusqu’en 1963 avant d’emménager boulevard de la Jamagne. Aux début des années 70, Dédé se met à son compte en qualité d’artisan charpentier et son épouse prend les rennes de l’entreprise. Au décès de son époux en 1986, Juliette continuera à gérer la société jusqu’en 1987 avec l’aide de Jean-Philippe avant de prendre une retraite bien méritée.

En dépit de la disparition de son bien-aimé, Juju restera une femme dynamique et indépendante. Excellente couturière qui maîtrisait également le tricot, elle était particulièrement habile de ses mains, notamment pour confectionner des vêtements. Elle aimait également  beaucoup la nature, s’occuper de ses fleurs et de son jardin, sans oublier ses petits-enfants. Impliquée dans la vie associative locale, elle avait notamment fait partie du Club Vosgien ainsi que des Ménestrels et fréquentait l’amicale des pompiers dont faisait partie Dédé, lui-même sapeur au sein de la caserne locale. Femme coquette qui adorait danser, Juju était très attentionnée et altruiste, elle savait partager les problèmes des gens et avait toujours le mot qu’il fallait tout en sachant aller à l’essentiel.

Ses obsèques seront célébrées le LUNDI 18 Avril 2016 à 14h30 en l’église de Gérardmer.

Selon sa volonté, son corps sera crématisé.

Nos sincères condoléances à la famille.




5 réactions sur “Juliette Poirot nous a quittés

  1. Nadine THIERY

    je présente à toute la famille mes plus sincères condoléances et suis de tout cœur avec vous dans ces instants douloreux .
    Nadine Thiery

    répondre
  2. CLAUDE Agnès (CHIPOT)

    C’est avec beaucoup de peine que je viens d’apprendre le décès de Juju.
    sincères condoléances a toute la famille.
    Agnès une cousine .

    répondre
  3. bernadette claudon/chipot

    c’est avec peine,que je viens,d’apprendre le décés de juju!!!
    sincéres condoleances a toute la famille!!
    une cousine nadette

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *