Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Paul et Étienne sont dans un bateau…et ils gagnent Tais toi et rame !

image_pdfimage_print
de gauche à droite : Étienne Juillet, Arnaud et Paul Tixier...Y a comme une étincelle dans l'oeil du papa

De gauche à droite : Étienne Juillet, Arnaud et Paul Tixier.

La vie est-elle un éternel recommencement ? Heureusement non et il ne suffit pas de lancer une pièce en l’air pour en définir le sort ! L’avenir ne se lit pas dans un morceau de métal mais dans la structuration d’un homme ou d’une femme et, forcément, le président de l’ASG Aviron Arnaud Tixier sait de quoi il en retourne par rapport à son champion de France de fils, Paul, puisque lui même a été en équipe de France dans les années 85/86… Exception qui confirme la règle ? Quoi qu’il en soit, cette digression fait suite au titre et la sélection du « gamin »  acquis il y a 15 jours avec son binôme Étienne Juillet ( voir article : http://gerardmerinfo.fr/2016/04/aviron-paul-tixier-etienne-juillet-integrent-lequipe-de-france/) Et quand Tixier et Juillet rament en avril, ils ne se découvrent pas d’un fil mais totalement afin d’étaler outrageusement leurs qualités physiques et techniques. Le gérômois et le verdunois sont dans un bateau et il gagnent. Ils remportent toutes les épreuves de la journée pour monter sur la plus haute marche du podium et intégrer le gratin de la discipline française, en 2 sans barreur. Alors ! Pour fêter l’éclosion des rameurs de 18 ans, le club avait organisé, samedi sur place, un pot de l’amitié afin de graver dans le marbre la performance  de futurs champions… N’ayons pas peur des mots, des champions d’aujourd’hui et de demain, car les deux gaillards ont une marge de progression qui leur permet de voir plus loin. On peut en effet  les imaginer participer aux jeux olympiques de 2020 et 2024, mais surtout revenir médaillés de la campagne d’été 2016. Tixier/Juillet, ça sonne bien, seront aux départ, accompagnés de « Papa Arnaud », des régates Internationales de Munich les 8 et 9 mai prochains. Puis le couple d’inséparables se rendra aux Chpts d’Europe en Lituanie et pour conclure la tournée estivale au mondiaux de Rotterdam fin août. Forcément, dixit Napoléon, c’est là que ça se corse ! Se frotter à l’élite internationale est une autre paire de manche, en l’occurrence d’aviron, mais tous les espoirs sont permis…seule la victoire est belle les gars !

Bref, les deux têtes bien construites par leur coach Yannick Schulte, entraineur de l’équipe de France des -23 ans et Arnaud Tixier, coté gérômois, vont débuter une nouvelle vie, réaliser une partie de leur rêve sans perdre de vue ce vieille adage « il faut laisser le temps au temps« …et  pensez aussi aux études !

p & e




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *