Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Protégeons les cyclistes 1m50 sinon rien

image_pdfimage_print
Bastien Bruot et Baptiste Langloff

Bastien Bruot et Baptiste Gangloff

Le constat s’impose de lui même, le français aime par définition les incivilités. A commencer par le respect du code de la route particulièrement en ce qui concerne les cyclistes. La règle veut que, entre les deux roues et les automobilistes, 1m50 les séparent sur route et 1m en ville, ce qui n’est pas souvent le cas, sauf peut-être pour les conducteurs adeptes de la petite reine et qui en connaissent les dangers. Car il s’agit bien de cela, de blessés,  de morts enregistrés chaque année sur l’asphalte hexagonale. Alors, pour lutter contre les accidents qui se multiplient dans les Vosges et ailleurs, deux copains du Vélo Sport Gérômois se mobilisent afin de faire respecter le code de la route. Bastien Bruot et Baptiste Gangloff ont créé une association intitulée « 1m50 » avec pour président André François cyclotouriste reconnu et pompier professionnel ce qui ne gâche rien à la démarche, bien au-contraire !

Samedi, en mairie, la première réunion se devait de mutualiser les forces vives et surtout dévoiler le tenants et aboutissants  de la création de l’association. Les deux jeunes cyclistes sont à l’origine de la réflexion et André François  les guide dans leur démarche soutenue aujourd’hui par la  commune de Gérardmer. Mais bien au delà des territoires de la ville,  le projet « 1m50cycliste » est universel d’où la volonté, pour les responsables, d’ouvrir les portes au plus grand nombre et réaliser ainsi une chaine de solidarité capable de peser le plus lourd possible. En terme d’information, véhiculer sur le terrain mais aussi avec les membres actifs pour une cotisation de 10 € mais surtout avec une ouverture avec l’adhésion en qualité de  simple membre pour seulement 1 €. Si le cœur vous en dit et surtout si votre porte monnaie vous le permet, c’est le moment ou jamais de lutter en faveur de la sécurité routière, plus particulièrement pour la protection des cyclistes sur la route.




13 réactions sur “Protégeons les cyclistes

    1. Andre François

      Tout à fait c’est ce que nous militons
      Je vous invite à connaître les règles applicables
      Dans certaines conditions nous devons rouler de front
      Voir code de la route

      répondre
  1. Mimie

    Ce n’est pas l’article R414-4 qui régit ceci mais le R431-7:

    Les cyclistes peuvent circuler à deux de front sur la chaussée. Ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche (R431-7, 2ème classe)

    sauf que les cyclistes qui roulent de front ne se mettent JAMAIS en file simple quand un autre véhicule est en approche.

    Et dès les premiers rayons de soleil, ils circulent par peloton et sont juste impossibles à doubler!!

    répondre
    1. RS CYCLING

      Madame. Pourquoi mettre jamais en capital, vous êtes la personne type qui va Lattre tous les cyclistes dans le même panier, heureusement que nous ne sommes pas comme ça avec les automobilistes, Bref personnellement avec mes collègues cyclistes nous nous rangeons, mais encore faut-il que l’automobiliste annonce son dépassement, c’est à dire réduire sa vitesse à la vue d’un Cycliste, d’annoncer son dépassement. Malheureusement un cycliste va rouler entre 30 et 35 km/h une voiture entre 90 et 100. Il ne faut pas oublier que.un cycliste est une personne avec une vie de famille certainement, des amis et qu’il est da propre carrosserie, nous n’avons jamais vu encore une voiture renversé par un cycliste. Ici cette association ne veut pas taper sur les automobilistes, elle veut sensibiliser les personnes, cyclistes et automobiliste. À chacun de faire des efforts et je vous assure que la cohabitation est possible, il restera toujours des imbéciles que se soit des automobilistes ou des cyclistes mais malheureusement contre les imbéciles il n’y pas grand chose à faire .

      répondre
  2. Gilles CHIPOT

    A bicyclette, rouler à deux de front peut être comparé à garer son petit cabriolet décapotable au pied des barres d’immeubles du Neuhof ou de la Courneuve.
    Autorisé (selon cas) par la loi, mais sans garanties d’une bonne issue 

    répondre
    1. RS CYCLING

      Ne pas respecter les règles et frôler des cyclistes revient à prendre une carabine et tirer au hasard, le texte de loi et simple. Il suffit d’appliquer les règle, grand nombres de personnes ne savent pas qu’il est possible de franchir une ligne continue pour doubler un cycliste.

      répondre
  3. GEORGE

    la vraie solution serait d’offrir aux cyclistes des zones le week end… comme chez nos voisins en forêt noire ou dans certaines grandes villes. Rouler sur la route des crêtes le dimanche est devenu plus dangereux que de faire du vélo sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute…. Donc inventons une route loisirs ( marcheurs, vélos, roller ) … par exemple la route des 17 le samedi et le dimanche ??

    répondre
  4. GRANDGIRARD arnaud

    C’est bien beau les pistes cyclables, notamment autour de nos jolis lacs mais elles sont trop rarement balayées et jonchées de gravillons ou autres débris. Difficile de se serrer sur la droite si on veut éviter la crevaison.

    répondre
    1. Bastien

      Arnaud, malheureusement… Surtout l’espace est insuffisant… En espérant qu’on fasse changer les choses avant qu’il y ai des morts… !

      répondre
  5. André FRANCOIS

    Ne mélangeons pas tout :

    1) Laissez 1.50 m lorsque vous dépassez un cycliste est la règle hors agglomération, donc obligé d’attendre, même pour un seul cycliste qu’il n’y ai pas d’automobiliste en face.

    2) 2 cyclistes de front, c’est plus sympa, effectivement de se rabattre.

    3) Lorsque les cyclistes sont en groupe, il est plus aisé de dépasser 2*4 cyclistes qui roulent de front, plutôt que 8 en file indienne, où vous ne pourrez vous rabattre.

    4) Êtes vous si pressé que cela, pour ne pas attendre quelques secondes pour dépasser en toute sécurité ?

    5) Nous nous faisons frôler régulièrement, même sans être de front, seul souvent, et cela est inadmissible. Le déplacement d’air d’un camion peu nous faire perdre l’équilibre …

    6) Merci à tous, automobilistes et cyclistes de faire des efforts, les aménagements prennent du temps en étude et réalisation, nous y travaillons objectivement avec les collectivités.

    7) Pour les routes dédiées aux cyclistes en Allemagne, c’est sûr, c’est le top, mais dans les cols il n’y en a pas.
    Le partage de la route est toujours la règle.

    répondre
    1. E.T

      Il est clair que les cyclistes sont particulièrement vulnérables.
      Cela dit, je croise plus souvent des cyclistes occupant la totalité de la voie de circulation (peloton), et parfois même suivis d’une camionnette roulant à 10 km/h que 2 cyclistes roulant de front !! Il m’est arrivé de ne pouvoir doubler (en moto) dans le col du Phény, un groupe qui occupait la totalité de la route (les deux voies) et il ne s’agissait pas de jeunes cyclistes inexpérimentés !!. (ni d’une compétition)
      La route doit se partager avec les cyclistes qui doivent comme tous, automobilistes, motards (qui sont souvent aussi en vélo) respecter le code de la route. 2 cyclistes de front, c’est certainement le mieux dans certaines conditions.
      Pourquoi ne pas fermer de façon périodique certains cols à la circulation (une journée par mois) afin de permettre aux passionnés de circuler en peloton comme dans les Alpes.(ou sous forme de petits circuits).
      Dans le même ordre d’idée, il y aurait certainement beaucoup à dire concernant les compétitions, qui à mon avis ne devraient jamais se dérouler sur routes ouvertes.
      Il faut enfin créer de véritables voies de circulation dédiées à Gérardmer. Bravo en tout cas pour la création de votre association.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *