Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Rencontres départementales Gilbert et André sont dans un bateau !

image_pdfimage_print
Alors heureux !

Rendez-vous aux départementales !

La Perle des Vosges est un pays de rencontres. Rencontres amoureuses, les plus belles, rencontres commerciales, les plus fructueuses,  rencontres du cinéma, les plus stars, rencontres chemin de traverse, les plus gros mollets/ gros sacs et parfois rencontres politiques…les plus improbables comme ce fut le cas vendredi dernier lors de la soirée des talents organisée à l’Espace LAC par le Rotary. D’un coté André Jacquelin, metteur en scène de la soirée et de l’autre Gilbert Poirot, invité par le biais de l’association Génération 22….

3, 2,1…choc entre l’ancien conseiller général et l’ex conseiller municipal d’opposition. Le choc était inévitable, certes un petit choc mais un choc quand même. On ne saura pas exactement ce que se sont dit les deux hommes, mais on  sait que, dans l’éventualité d’un nouveau scrutin  suite à l’inéligibilité de la paire Ferry/Martinache (il y a recours auprès du conseil d’état), Gilbert Poirot et André Jacquelin sont candidats à la succession…. On en saura plus fin avril /début mai lorsque le jugement sera rendu. 

En attendant, chacun nourrit  des ambitions personnelles et collectives….c’est sûr et avoué sans demi-mesure !  Gilbert Poirot, aujourd’hui identifié Front de Gauche,  ne cache pas sa volonté de refaire un mandat ( ce serait le 3ème et demi) et André Jacquelin annonce sa propre couleur d’un bleu RP. Qu’en sera-t-il d’ici quelques semaines ?

Sur la ligne de départ, on peut considérer qu’ils sont déjà deux. Trois avec le Front National, quatre avec un candidat divers droite, un cinquième émanation du Parti communiste et enfin un 6ème et dernier avec un représentant du Parti Socialiste…. à moins qu’un écologiste rentre dans la bataille. Autant dire que dans un tel contexte politique, la partie risque d’être serrée et le nœud gordien difficile à dénouer….Il faudra donc trancher par la violence d’une campagne et d’un scrutin électoral ! A moins que le Conseil d’État en décide autrement !




Une réaction sur “Rencontres départementales

  1. Claude Michel

    Et bien Messieurs Jacquelin et Poirot, quel respect de la justice! S’annoncer candidat alors que le jugement n’est pas rendu, cela démontre vos personnalités respectives! Et cela montre également vos désirs d’union au sein de vos camps respectifs! Mais c’est peut être le même camp dailleurs, la division pour faire gagner l’autre ou le FN.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *