Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Les droits de l’enfant au centre des débats La Perle des Vosges accueil les Francas

image_pdfimage_print

La Fédération des Francas vient de lancer une réflexion d’un an concernant la question des droits de l’enfant et de son application dans le cadre des loisirs notamment. Réflexion entamé lors d’un séminaire de 3 jours à l’Espace LAC de Gérardmer et en présence de nombreux invités.

Le président des Francas 88 Olivier Marotel en copagnie d'Anne-Marie Coupas, président de la CAF des Vosges

Le président des Francas 88 Olivier Marotel en compagnie d’Anne-Marie Coupas, président de la CAF des Vosges

Et c’est à Gérardmer que le tout premier séminaire de lancement de cette campagne se déroule actuellement. Un séminaire de jeunes européens (moins de 30 ans) et de décideurs politiques organisé par l’association départementale des Francas des Vosges qui a donc pour thème la pratique pédagogique des droits de l’enfant. Vous en conviendrez, ce sujet est vaste mais essentiel, comme le précisait le président départemental Olivier Marotel dans son discours d’accueil à la Villa Monplaisir : « Il est de la responsabilité des adultes de donner la possibilité aux enfants d’exercer leurs droits. (…) Il est important de voir un enfant comme une personne et non un objet à protéger et considérer ces droits non comme un « caprice » mais bien comme une reconnaissance des besoins des enfants. (…) »

Vous l’aurez compris, les Francas considèrent, à juste titre sans doute, qu’à travers l’exercice de leurs fonctions, les directeurs de centre et les animateurs ont ainsi un rôle à jouer dans le respect et l’application de ces droits de l’enfant. Ce premier séminaire a donc pour but de réunir Français, Belges & Luxembourgeois et de confronter les pratiques pédagogiques de chacun autour du droit et de son effectivité. « Il y aura des temps de réflexion et d’échanges entre les participants, mais aussi des éclairages avec différents intervenants et spécialistes pour s’enrichir sur le propos. Le principe du séminaire est également de nous interpeller à travers des médias différents. C’est dans cet esprit que nous avons programmé un spectacle de marionnettes qui aborde le thème du pouvoir et de la prise de pouvoir notamment » , précise le directeur des Francas 88 Igor Coquard.

séminaire Francas 88 2016 Gérardmer (5)Et de poursuivre : « Nous avons également installé une exposition qui provient et que nous avons récemment acheté. Elle vient du Quai Branly et elle nous sert d’outil pédagogique autour de la lutte contre la discrimination et le racisme. c’est vraiment un outil de médiation pour les Francas qui est un mouvement de jeunesse et d’éducation populaire, surtout à l’heure de la question de l’accueil des enfants migrants par exemple » . Une question qui nous rappellera que « les droits de l’enfant est un des textes les plus ratifiés et signés dans le monde, même si le niveau d’exigence en matière d’accès au soin ou encore à l’éducation ne peut être le même dans un pays du tiers monde que dans un pays riche » , soulignait très justement Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l’enfant en Belgique. En l’occurrence, les pays concernés par ce séminaire ont les moyens, il doivent donc sans cesse imaginer comment les mettre en œuvre pour le bien-être des enfants.




2 réactions sur “Les droits de l’enfant au centre des débats

  1. Fanfan

    De fait, il est nécessaire s’emparer du problème et de conjuguer TOUS les efforts en faveur de l’enfant, quels que soient son origine, son parcours ,…. pardonnez-moi d’ajouter : ne serait-ce que pour qu’on ne les retrouve pas à 15 ans dans la rue en train de casser du flic!
    Droits, très bien! Devoirs …. qu’en avez-vous dit?

    répondre
    1. Litaize Emeline

      Que dès lors qu’un enfant est pleinement conscient des droits dont il dispose, ses devoirs n’ont pas à lui être dits, il n’est pas nécessaire de les évoquer, ils découlent de son bon sens.

      Il faut savoir que ce séminaire n’était qu’un prémisse, très riche en contenus, que d’autres rencontres sont prévues.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *