Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Emploi jeune – La Mission Locale, une solution ! Et pourquoi pas

image_pdfimage_print
Lydie Géhin conseillère en insertion

Lydie Géhin conseillère en insertion

L’une des préoccupations de nos gouvernants et des politiques en générale est de lutter en faveur de l’emploi, notamment en faveur des jeunes. La Mission locale, peu connue du grand public, est peut-être une solution en matière de recherche et de développement de ses facultés personnelles : car il s’agit bien de cela sous couvert de partenariat avec les collectivités territoriales et entreprises privées. Le bureau gérômois avec  un secteur qui s’étend sur Granges sur Vologne, Corcieux, enregistre pas moins de 297 garçons, 218 filles entre 16 et 25 ans  pour 185 dossiers suivis au  au quotidien par la conseillère en insertion Lydie Géhin.  Les locaux de la maison des associations  à la croisette, refait à neuf par la commune, est un lieu de cristallisation des énergies en proposant des outils adaptés à la demande.

« Nous essayons d’accompagner les inscrits vers un projet professionnel » commente lydie Géhin » ça commence par l’élaboration d’un CV, d’une lettre de motivation , de la recherche d’un stage jusqu’à la prise en charge par un parrain, par une personne expérimentée en termes de recherche d’emploi ou tout simplement de présentation à l’embauche. Notre mission s’inscrit surtout dans le conseil et l’accompagnement ».

Mais aussi dans la proposition de différents dispositifs à l’embauche comme l’Emploi Avenir, les CAE, CEI, pour des demandeurs proposés en fonction de leur capacité et formations initiales.

 » L’un de problèmes rencontrés par notre institution est de ne pas avoir  de partenaires privés » poursuit Lydie Géhin  » les chefs d’entreprises nous oublient ou meconnaissent notre fonction. C’est bien dommage compte tenu du réservoir de jeunes capables de s’inscrire dans une démarche positive face à l’emploi, d’autant qu’il existe des postes à pourvoir à Gérardmer ».

Pour en savoir plus et peut-être trouver sa voie….

Mission Locale, 69 bd St Dié, 88400 GERARDMER

tél pour rendez-vous 03 29 60 81 48

Site : http://www.amilor.fr/

Présentation du réseau des Missions Locales

 Les missions locales accueillent, informent, orientent et accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans en construisant avec eux leur parcours personnalisé vers l’emploi avec la mobilisation des partenaires locaux, des entreprises et la forte implication des collectivités territoriales – communes et établissements publics de coopération intercommunale, départements, régions – et l’État.

Elles apportent un appui aux jeunes dans leur recherche d’emploi ainsi que dans leurs démarches d’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à la citoyenneté.

Le réseau des missions locales remplit ainsi une véritable mission de service public de l’insertion.

Présent sur l’ensemble de la région Lorraine, le réseau des 18 missions locales exerce une mission de service public de proximité avec, pour objectif, de permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle.

Ainsi, chaque année, plus de 45 100 jeunes lorrains sont suivis par les missions locales.

Elles les informent, les orientent et les accompagnent en construisant avec eux un parcours individualisé vers l’emploi.

Elles apportent un appui dans la recherche d’emploi ainsi que dans les démarches d’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits à la citoyenneté.

Grâce à l’écoute des attentes et des préoccupations exprimées par les jeunes, les missions locales repèrent sur leur territoire les difficultés qu’ils rencontrent ainsi que les solutions mobilisables (dispositifs, prestations, partenaires) pour y répondre.

 




9 réactions sur “Emploi jeune – La Mission Locale, une solution !

        1. Alexis MARTIN

          C’est ni bas de gamme ni populiste, c’est juste la réalité.
          Ceux qui veulent bosser n’ont besoin de personne et j’en vois régulièrement.
          J’ajouterais même qu’au moment de l’entretien, c’est un plus. Ce petit quelque chose qui fait « je me bouge par moi même sans attendre qu’un organisme lambda m’y oblige »…
          Je préfère 100 fois celui qui va venir de lui même , peut être avec un CV et une lettre de motivation contenant des coquilles mais tellement plus original que le papier type, rédigé en groupe.

          répondre
        2. Gilles Chipot

          Alexis Martin contrairement à vous a le courage de ses idées.
          Facile à votre instar ,de mettre des claques planqué derrière deux lettres.

          répondre
          1. Gilles CHIPOT

            Mr Martin que je connais assez bien, exprime dans un media une opinion non consensuelle, donc « risquée », et signe ce commentaire sous son nom.
            Il suffit de regarder les commentaires dans GI ,pour ce rendre compte que pour de nombreuses personnes ce « peu de courage », c’est déjà trop.
            Vous rentrez à priori dans cette catégorie.

    1. Gilles CHIPOT

      Tout à fait risquée : Dés que l’on fait état sous son identité dans un media ouvert à tous, d’un avis qui ne va pas dans le sens de la censure bien pensante, il y a prise de risque.
      L’épouse d’un ami vient d’en faire l’expérience lors d’un récent entretien d’embauche dans une administration locale.
      Ce genre de chose ne risque pas d’ arriver à un vengeur masqué.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *