Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Loi travail – Le Groupe Gérardmer Solidaire en appel au rassemblement Samedi 28 mai à 11 heures , Place des Droits de l'Homme

image_pdfimage_print

el_khomri_loi_travailUN PROJET DE LOI INEFFICACE POUR L’EMPLOI, UNE PRÉCARISATION GÉNÉRALISÉE DU TRAVAIL ET DES TRAVAILLEURS

L’adoption du projet de loi « Travail » prolongerait deux évolutions négatives du droit du travail et du marché du travail, engagées depuis trente ans :

la précarisation, qui ne contribue ni à créer des emplois ni à réduire les inégalités dans l’accès à l’emploi stable et qualifié ;

la pression à la baisse sur la rémunération des travailleurs plus stables, qui ne dynamise ni l’activité ni l’emploi.

Cette loi acterait par ailleurs un pas supplémentaire dans l’inversion de la hiérarchie des normes fragilisant l’ensemble des salariés. Loin d’offrir une plus grande protection aux salariés déjà les plus précaires dans leur emploi et dans leur travail, pour une partie desquels le droit du travail ne s’applique même pas, ce projet de loi risque en revanche d’affaiblir les protections légitimes des salariés qui en disposent encore.

Après le passage en force à l’Assemblée, CENSURONS LE GOUVERNEMENT

 

Alors que l’immense majorité de la population est opposée à la Loi travail, le gouvernement a décidé de passer en force, en recourant à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi travail sans vote.

Il utilise la violence policière pour diviser, réprimer, les manifestantEs. Il criminalise les opposantEs en les poursuivant et les condamnant à de lourdes peines.

Il ne réussit même  à convaincre ses propres parlementaires..

Mais la partie n’est pas finie ! Le texte est loin d’être définitivement adopté car il doit maintenant être examiné par le Sénat.

L’enjeu des jours prochains est clair : renvoyer comme un boomerang à Hollande et Valls leur acharnement à passer en force en utilisant à la fois les mécanismes antidémocratiques de la Vème République et la violence policière. Dans la foulée de l’État d’urgence, ils pensaient pouvoir tout se permettre. Ça ne passe pas. Le gouvernement est aujourd’hui en mauvaise posture, le PS est dans une crise profonde. Cela offre au mouvement social, la possibilité de gagner, d’enregistrer ce dont il a le plus besoin : une victoire, enfin !

RASSEMBLEMENT SAMEDI 28 MAI PROCHAIN

11 heures – Place des Droits de l’Homme – GERARDMER

Groupe Gérardmer Solidaire




7 réactions sur “Loi travail – Le Groupe Gérardmer Solidaire en appel au rassemblement

  1. Jacques

    C’est sans commentaire. Sans doute, celui qui a écrit ces lignes n’est pas en recherche d’emploi, et c’est sans aucun doute qu’il n’a pas lu le texte du projet de loi. Et toujours le même refrain par la CGT, la lutte des classes, c’est du siècle dernier !!

    répondre
    1. L'Esbaubi

      C’est sans commentaire … mais moi je ne peux m’empêcher d’ajouter mon grain de sel. Ah oui, j’oubliais, Jacques a dit!
      Sans doute qu’il n’a que ça à faire.

      répondre
  2. Gilles Chipot

    Avec grosso modo 35 % des gens du privé sans emplois, en emplois précaires, en stages de reclassement, ou sortis des listes du chômage.
    Avec des villes et villages dans nos campagnes qui suintent de plus en plus la misère et la désertification.
    Avec la mondialisation galopante qui inexorablement ruine et démantèle notre industrie.
    Avec la défense quoiqu’il en coute d’acquis obtenus à une époque où nous connaissions le plein emploi.
    Il est absolument urgent de ne rien changer.

    répondre
    1. bw

      lieux communs….lieux communs…lieux communs.
      Je vous ai reconnu sous votre pseudo, sergent Garcia.
      signé : le vengeur masqué.

      répondre
  3. L'Esbaubi

    Décidément, je ne comprendrai jamais le(s) modérateurs d’ici. Ceci dit suite aux deux derniers commentaires et aux nombreuses censures subies.
    S’il faut devenir sanguin pour être publié, ne comptez pas sur moi. Allez sans rancune.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *