Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Mobilisation contre la loi travail A l'appel de Gérardmer Solidaire, samedi 14 mai à 11h, place des Droits de l'Homme

image_pdfimage_print

el_khomri_loi_travailCommuniqué Gérardmer Solidaire
NON A LA LOI TRAVAIL – CENSURONS CE GOUVERNEMENT

Le gouvernement vient de décider de passer en force, d’utiliser la méthode du coup d’État en recourant à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi travail sans vote.

L’épreuve de force est désormais plus que jamais engagée !

La loi travail n’est ni amendable ni négociable, le gouvernement n’a aucune légitimité pour l’imposer à une population qui la rejette massivement.

Faute d’avoir convaincu ses propres parlementaires,  il se livre au chantage : soit la loi travail, soit la censure du gouvernement. Ce gouvernement n’est plus légitime ni pour la population, ni chez les travailleurs, ni à gauche. Sans aucune hésitation : dégageons-le et pour cela amplifions les mobilisations.

Le gouvernement refusait de « céder à la rue ». C’est à la rue, de dire à ceux qui veulent imposer la destruction du Code du travail qu’ils ne nous représentent pas.

Pour toutes celles et ceux qui refusent la loi travail, salariés, précaires, chômeurs, lycéens et étudiants, et même retraités, c’est le moment de se mobiliser et d’y aller toutes et tous ensemble.

GERARDMER SOLIDAIRE appelle toutes celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec ce sinistre passage en force, à se rassembler place des droits de l’homme à Gérardmer samedi 14 MAI à 11 H.




8 réactions sur “Mobilisation contre la loi travail

  1. Alexis MARTIN

    Avec plus de 8 millions de sans emplois ou d’emplois précaires ,avec un chômage qui n’en finit pas de monter , la solution n’est pas de rester immobile sur notre ile. Je n’irai donc pas manifester…

    répondre
  2. JP

    Ah moi je moi je moi je …. Et oui que de promesses, de mensonges, etc etc … Le pire gouvernement que la France n’ai eu depuis 30 ans ! Mais au fait vous avez voté pour qui il y a 4 ans …
    JP

    répondre
    1. camille

      Si faire moderne, c’est faire travailler les gens comme au 19ème siècle (pour rappel, en 1919 la durée légale du travail est fixée à 8 heures par  jour à raison de 6 jours par semaine, soit 48 heures hebdomadaire) ;
      Si c’est avoir la possibilité de rallonger le temps de travail ou de jeter les employés comme des kleenex au moindre prétexte,.. alors là, évidemment l’esclavage MODERNE a de l’avenir. C’est pour cela que je veux aller exprimer mon mécontentement samedi matin à 11 heures.

      répondre
      1. mimi

        35 heures, 5 semaines de congé, pas de jour de carence pour les fonctionnaires, 10 jours fériés, un système social qui n’insiste pas à chercher du boulot, si cela c’est retourner au 19 ème siècle….
        Je pense que la plupart des manifestants n’ont même pas lu le projet de loi qui n’est pas du tout régressif. S’il touche un peu les salariés ( mais toujours pas les nantis de la fonction publique et assimilés), il incite surtout les employeurs à embaucher, c’est cela qui compte !
        Si les patrons sont de méchants exploiteurs, et bien devenez gentil employeur !
        Participer à un rassemblement de « gaucho-bobo », c’est plus facile que de se battre pour créer sa boite et en assurer les payes, sans quelques fois avoir la gratification à la hauteur de l’effort.

        répondre
        1. E.T

          Avec un peu de culture juridique, on peut comprendre la portée de la « réforme » : hiérarchie des normes, licenciement économique sans cause réelle et sérieuse…
          Il est certainement plus facile pour certains de débiter des lieux communs et l’anathème.
          La réforme du code du travail n’est pas faite en faveur des entrepreneurs mais pour les grands groupes financiers et les multinationales. C’est la raison pour laquelle, j’invite les citoyens à s’informer et à participer à cette protestation.

          répondre
        2. Alexis MARTIN

          Au delà des dogmes, avec un peu d’intelligence et de bon sens, il est aisé de comprendre qu’un patron qui ne peut licencier n’embauchera pas.
          Sinon, Black M est apparemment dispo pour l’animation du rassemblement « bobo gaucho ».

          répondre
  3. xavier vervisch

    Absent de Gérardmer ce jour là je ne pourrai être présent à ce rassemblement. Je soutien pleinement cette initiative.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *