Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Nouvel Atelier sur « le Gaspillage Alimentaire » organisé par l’ASF de Gérardmer

image_pdfimage_print

atelier ASF (2)

Le cycle d’atelier d’échanges et d’information se poursuit en partenariat avec le Centre Régional des Organisateurs de Consommateurs, dans le cadre de l’Ecole des Consommateurs Itinérante.

Informer régulièrement est la mission que s’est assignée l’association locale de défense des locataires et des consommateurs de Gérardmer qui tient des permanences journalières au Mille Club du Quartier Kléber. Le vendredi 15 avril 2016, le thème retenu par l’association était : Le Gaspillage Alimentaire. « Ce thème touche chacun d’entre nous même si le gaspillage alimentaire se trouve à tous les niveaux de la production en passant par la distribution et en dernier lieu lors de la consommation » tient à préciser Pierre Géhin, le Président de l’association.

Marion Rolin (à gauche) a co-animé cet atelier

Marion Rolin  a co-animé cet atelier en compagnie de Pierre Géhin

Marion Rolin, conseillère en économie familiale, en charge de l’animation de l’École Itinérante des Consommateurs, a animé l’atelier au moyen d’un jeu de type « Cluedo ».

«Aborder un thème autour d’un jeu permet une animation plus inter active avec les participants qui les incitent par les questions soulevées à s’exprimer de manière plus spontanée» explique l’animatrice.

C’est ainsi que plusieurs points ont pu être abordés comme : A la question le poisson en conserve est-il aussi bon que le poisson frais, la réponse est Oui, car il est souvent conditionné sur le lieu de pêche ; Une autre question évoquait le temps pendant lequel peut-on garder un plat cuisiné au réfrigérateur, pour laquelle la réponse a été 3 jours !

L’atelier a permis aussi de se remémorer la différence entre la DLC (date limite de consommation) et la DDM (date de durabilité minimale). Ce sont deux notions qu’il ne faut pas confondre : la DLC est la date après laquelle il y a un risque sanitaire à consommer le produit, alors que la DDM est la date après laquelle le produit a perdu de ses qualités, sans constituer un danger pour la santé.

« Sur dix fruits récoltés, nous n’en mangeons que deux ! Trois sont jetées par le producteur, trois par le distributeur, et sur les quatre restantes deux sont jetées à la poubelle par le consommateur » évoque l’animatrice. Cependant, l’atelier n’avait pas pour objectif de culpabiliser le consommateur, mais plutôt de mettre l’accent sur l’information et les moyens de s’organiser pour éviter de jeter une partie de ce qu’on achète comme faire une liste de course ou trouver des recettes permettant d’accommoder des restes

Cet atelier se termina autour du verre de l’amitié, où les échanges d’expériences continuèrent entre les différents intervenants. Enfin l’association rappelle qu’elle se tient à la disposition du public tous les matins, du mardi au samedi, de 10 h à 11 h 15 lors de ses permanences qu’elle assure au Mille Club, Quartier Kléber.

Prochain atelier : le mardi 31 mai 2016, à 14 h 30, au Mille club, sur le thème « les accidents domestiques »

P.G




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *