Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

2,3 milliards d’euros : la dette de la nouvelle région

image_pdfimage_print

richert-rt2,3 milliards d’euros, c’est la dette héritée de la nouvelle région Alsace-Lorraine, Champagne-Ardenne. C’est quasiment l’équivalent du budget primitif 2016 que ses élus voteront ce lundi 30 mai 2016 à Metz : 2,541 milliards d’euros.
Un budget de transition et contraint. Car la baisse des dotations de l’Etat se chiffre à 40 millions pour la nouvelle grande région.« Si le budget régional 2016 est celui d’une nouvelle mandature,  c’est aussi le premier de la nouvelle collectivité territoriale mise en  place le 1er janvier » relève Philippe Richert. « Il s’agit donc d’impulser les nouvelles politiques publiques pour lesquelles l’exécutif a été élu et d’assurer la transition entre notre ancienne organisation territoriale et la nouvelle ».

Un budget dans lequel les grandes priorités sont consacrées à la compétitivité, aux territoires, à la jeunesse et au vivre-ensemble.

– renforcer la compétitivité au service de l’emploi : 223 millions d’euros.

  • développement économique : 68 millions.
  • innovation : 65 millions.
  • université et recherche : 42 millions.
  • agriculture et forêt : 20 millions.
  • tourisme : 28 millions.

– un projet de territoire équilibré et ambitieux : 735 millions d’euros.

  • transports et déplacements : 600 millions.
  • aménagement des territoires : 98 millions.
  • environnement : 37 millions.

– donner toute sa place à la jeunesse : 790 millions.

  • enseignement et lycées : 306 millions.
  • formation professionnelle et apprentissage : 484 millions.
  • politique régionale de la jeunesse : 13 millions.

– une région ouverte et rayonnante : 147 millions.

  • culture : 52 millions.
  • sport : 16 millions.
  • relations internationales et transfrontalières : 79 millions.



8 réactions sur “2,3 milliards d’euros : la dette de la nouvelle région

  1. Alexis MARTIN

    En additionnant les différents points budgétaires :
    – renforcer la compétitivité au service de l’emploi : 223 millions d’euros.
    – un projet de territoire équilibré et ambitieux : 735 millions d’euros.
    – donner toute sa place à la jeunesse : 790 millions.
    – une région ouverte et rayonnante : 147 millions.
    Il manque 405 millions sur les 2.3 milliards annoncés, c’est les salaires ?

    répondre
  2. ADAM

    Faut rire ou pleurer ? Affligeant, Désolant, l’heure est venue de tout renverser … L’avenir de nos enfants, notre futur à nous … Comment peut-on aujourd’hui encore affiché un budget pareil sans rougir ou mourir de honte ! Mais réveillez vous messieurs vous allez nous faire crever !

    répondre
    1. bw

      Que proposent tous les contributeurs ? rien ! Facile; je l’ai déjà dit, de distribuer les bons ou mauvais points . C’est bien de s’exprimer mais, que de vindicte et de lieux communs ! Bientôt l’horoscope sans doute sur Gerardmer info.

      répondre
      1. Gilles Chipot

        Les solutions sont pour la plupart connues des contributeurs. Ce qui excède , c’est l’incurie des hommes politiques.
        La défense électoraliste de leurs petits avantages, de leurs petites rentes réservées à un micro cénacle, font que ces gens sont incapables ou refusent de mettre en place les changements.
        A commencer par le sabrage de tout leurs avantages indus.
        L’essentiel de leur ligne politique tient en ces quelques mots :«ici on rase gratis, votez pour moi».
        Résultat : une désindustrialisation du pays,2200 milliards de dettes, une sécurité sociale dans la déche, des retraités dans la quasi misère, des campagnes qui se vident, des centres villes sans commerces ,une jeunesse sans perspectives et qui entraine beaucoup de départs à l’étranger ,une montée des fanatismes, des communautarismes, de l’illettrisme ,de l’insécurité, du chômage, et des inégalités sociale de plus en plus marquées.
        A part ça je vous l’accorde, tout va bien.

        répondre
    1. Alexis MARTIN

      Après les trente glorieuses, nos politiques se sont dit : « Cette fois ci c’est clair ,les arbres poussent jusqu’au ciel. »
      Résultat, mise en place immédiate de la machine à arrosage automatique breveté « Mimitte » et début des trente miséreuses.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *