Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Le Rotary met la main à la pâte…à pain Prix du travail manuel

image_pdfimage_print

trav3La société est ainsi faite qu’elle voudrait, par le biais de ses hommes et femmes politiques, mettre le travail manuel en avant ! Why not !  Mais l’histoire dure depuis Lionel Stoléru dans les année 70 et l’apprentissage notamment avance à petits pas, en tout cas pas suffisamment pour créer de l’emploi en grand nombre. Alors,  le Rotary Club de Gérardmer s’y colle pourtant chaque année et ses représentants emmenés par Jean-Paul Laruelle rentrent régulièrement dans les établissements scolaires afin de donner un coup de pouce aux enseignants et au potaches qui planchent sur l’avenir d’une profession. Après de Gennes la semaine dernière, les rotariens étaient au cœur de Chardin, plus exactement au sein même du  laboratoire de boulangerie, car c’est bien le métier du pain qui était sous les feux de projecteurs…

Au menu, un exercice difficile avec pour thème « le pain party ». Rien à voir avec le pain perdu même si certains s’en sont mieux sortis que d’autres en travaillant sur la base du livre de Sébastien Chevallier, meilleur ouvrier de France venu pour la circonstance de Vesoul en qualité de jury mais surtout de conseil. : le col bleu est ainsi docteur ès pain !

Côté bahut,  Mickaël Tassin, professeur de boulangerie du lycée, avait sélectionné  9 élèves sur les 20 que compte la classe  avec pour objectif de transmettre le meilleur et de transformer au mieux le thème défini en amont soit, de réaliser dans les meilleures conditions des  petites bébêtes qui montent, qui montent, des animaux  tels que chien, chat, ourson ou encore tortue ! Et ça marche, ça fonctionne surtout en pain party pour les moments conviviaux.

Et forcément, il aura fallut choisir les plus belles réalisations, mais aussi la régularité du travail, la présentation et Jean-Emile Schmitt, le rotarien pâtissier-chocolatier de service, en grand professionnel qu’il est a tranché dans la croûte, dans la mie et  le désespoir des plus optimistes.

Le rotary a bien mis la main à la pâte…à pain et à la poche.  Les trois premiers de la journée ont reçu un chèque d’un montant de 80, 60 et 50 €.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *