Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Xonrupt – Oh les belles miches Y a du monde au fournil

image_pdfimage_print
la nouvelle boulangère de Xonrupt Anne Judith Meurville

La nouvelle boulangère de Xonrupt Anne Judith Meurville

C’est curieux comme notre société a parfois des envies d’ailleurs, d’autre chose, comme un indispensable retour  sur  des valeurs perdues pourtant pas si lointaines. La réflexion est en marche  à bien des niveaux à commercer par la « mal bouffe » ou plutôt la bonne bouffe. C’est ce qui fait courir la nouvelle boulangère de Xonrupt, oui il y a une boulangère installée depuis peu, plus exactement au 2 727 route de Colmar, à l’enseigne bien timide intitulée« La Boul’Ange ». 

L’ange s’appelle Anne Judith et travaille la pâte dans le petit fournil coquet et propret installé dans le sous-sol de la maison qu’elle partage avec sa famille dont son mari Olivier Meurville,  professeur de cuisine à Chardin depuis septembre dernier.

L’histoire de la Boul’Ange commence par une rencontre il y a quelques années à Londres où le couple travaille dans la restauration, pour se poursuivre sur les bords de Loire à Tours où monsieur enseigne et ou madame passe son CPA de boulanger afin de s’installer.

Une fois la douceur des bords de Loire consommée, Olivier Meurville, romarimontain d’origine emmène bagages et famille à la découverte de ses Vosges natales. Et l’expérience accumulée fait son œuvre le 6 avril dernier lorsque Anne Judith s’installe en qualité de boulangère. Le changement de vie est radical  et la première miche ou pain (il n’y a pas de baguettes) sort du four flambant neuf.  » Pourquoi je fais du pain ! » commente la néo xonrupéenne  » et pourquoi pas ! Surtout lorsque je façonne des boules à l’ancienne, sans additif ni même levure. Je laisse le temps au temps, toute ma production est réalisée sur la base de levain rien de plus ».

Dans la petit échoppe ou par un système de boite à pain laissée au dehors de la maison et dont les échanges sont basés sur la confiance, il est possible de se procurer un arsenal de gourmandises. Car le pain fait à base de farine bio en est une. Comme tous les pains dits normaux ou spéciaux  : épeautre, seigle, amande/raisin/noisette/pistache/noix, germe de blé ou multi-céréales sans oublier les viennoiseries telles que croissants au beurre, brioches et pains chocolat….ou encore les pâtés lorrains.

Si la pâte a besoin d’une  » pousse », de fermentation, la petite boulangerie du bout de la route sans fin a elle aussi besoin de temps afin de se faire connaitre et surtout d’apprécier son savoir faire. La suite n’est que digression, une histoire de goût voire de raison de vivre. Comme le suggère un guide rouge célèbre, un détour s’impose pour le plaisir de découvrir  les spécialités d’un lieu atypique ouvert uniquement  certaines heures et certains jours de la  semaine. Alors !

Ouvertures :

Mercredi  et vendredi de 7h30 à 12h30 et de 16h à 19h

Samedi et dimanche de 7h30 à 13h.

Contact : tél 03.29.55.56.69 ou par émail :  laboulange@outlook.fr

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *