Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Une année dans les standards pour la FNATH

image_pdfimage_print

Les assises annuelles de la section locale de la FNATH ont eu lieu samedi 4 juin à la salle des Armes de la mairie. Une réunion suivie de la traditionnelle sortie de l’association le dimanche qui a vu le président Olivier Simon et ses amis s’offrir un petit tour du lac accompagné d’un apéritif avant de partager un bon déjeuner à l’auberge de la Mexel.

Olivier Simon (au centre) en compagnie de René L'Homme (à gauche sur la photo)

Olivier Simon (au centre) en compagnie de René L’Homme (à gauche sur la photo)

Une année plutôt calme pour la section, c’est ainsi que le président Simon a décrit fort justement 2015-2016 lors de son allocution. Un adhérent a quitté la FNATH locale et un nouveau l’a rejoint, portant les effectifs à 31 adhérents. Un chiffre stable depuis plusieurs années même si la perte d’un adhérent est toujours regrettable. René L’Homme, président du groupement départemental de la FNATH, soulignera ainsi que « A la FNATH, on y rentre pour soi et on y reste pour les autres ». Ce dernier  a évoqué le travail de fond de l’association au niveau départemental et national. « Nous avons quelques dossiers importants concernant le burnout au travail que l’on essaye de faire reconnaître comme maladie professionnelle. Nous avons deux dossiers qui pourraient faire jurisprudence et déboucher sur une loi à ce sujet. Nous avons également encore quelques dossiers en cours concernant l’amiante dans le département » .

René L’Homme qui a également rappelé brièvement l’histoire de la FNATH qui est née après la première Guerre Mondiale en miroir aux mutilés de guerre. Voyant que ces derniers étaient dédommagés, les  accidentés/mutilés du travail avaient choisi de se fédérer pour demander eux aussi une reconnaissance et une prise en charge. Depuis, la FNATH a mené et remporté des combats qui ont parfois duré plus de 20 ans. En 2015, cette association comptait quelques 872 adhérents dans les Vosges. Un chiffre malheureusement en baisse… Beaucoup de combats ne sont pourtant pas encore terminés et le nombre fait la force d’une telle structure, c’est ce qui en fait sa force et lui permet de peser encore plus. A méditer…

AG FNATH (1)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *