Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Pour la CGT et FO aucune fermeture de collège n’est recevable Les syndicats se questionnent sur les aides reçues par l'enseignement privé au détriment du public

image_pdfimage_print

syndicats collègesLe Conseil départemental a annoncé dernièrement la fermeture des collèges de Granges-sur-Vologne, La Bresse et Darney dès 2017. Suite à cette annonce, la CGT et FO se mobilisent.

« On assiste à une politique de démantèlement de l’école publique dans les Vosges. Pour nous, aucune fermeture n’est recevable !» commente Nicolas Starcevic, de la CGT.

Pour la CGT et FO, des fermetures supplémentaires entraîneraient forcément des conditions d’enseignement déplorables et pour les enfants cela ajouterait du temps de trajet.

« Dans le budget primitif 2016 du Conseil départemental, le budget global pour les collèges est en baisse, mais dans le public il est de 229,69 euros par élève et dans le privé il s’élève à 304,60 euros par élève. Le collège Notre Dame d’Épinal touche 210 860 euros pour 666 élèves et Louis Armand de Golbey touche 129 096 euros pour 680 élèves. Quelle est la logique ? Est-ce que l’on ne ferme pas le public pour donner plus au privé ? » se questionnent les syndicalistes. « Sur les trois fermetures de collèges, à chaque fois on a à proximité un collège privé. »

Pour le privé comme pour le public les aides sont en baisse, mais selon les syndicats le privé baisse moins que le public. « Le privé baisse de 6,80% alors que le public baisse de 9% » assure la CGT et FO.

11 établissements menacés

D’autres fermetures pourraient avoir lieu ces prochaines années. Dans les Vosges, il y a 11 établissements de moins de 200 élèves menacés de fermeture. « Sur l’agglomération d’Epinal-Golbey et sur Saint-Dié-des-Vosges, deux établissements sont sur la sellette. Le collège Saint Exupéry d’Epinal de 333 élèves pourrait être réparti sur trois établissements. A Saint-Dié-des-Vosges, c’est le collège Jules Ferry de 238 élèves qui pourrait bien être fermé. Il est question de le répartir dans deux établissements : Souhait et Vautrin Lud. » commentent les syndicats.

Pour s’opposer à ce projet, ils appellent à un rassemblement le 14 juin devant la préfecture des Vosges. C’est à cet endroit que se réunira le Conseil départemental de l’Education Nationale. Le 27 juin, jour du vote au Conseil départemental des Vosges qui doit rendre effectif ces fermetures, un autre rassemblement est prévu.

C.K.N.




Une réaction sur “Pour la CGT et FO aucune fermeture de collège n’est recevable

  1. JMV

    Que nous font la minorité de racketteurs staliniens de la CGT depuis des années à part détruire l’économie française et ainsi contribuer directement à accélérer la désertification de nos campagnes et nos vallées.
    Sur ce dossier des fermetures de collèges , ils nous jouent le scénario du pyromane qui se déguise en pompier.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *