Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

D’une balle dans le coeur, il tue sa compagne avant de se suicider. Les enfants font la macabre découverte.

image_pdfimage_print

gendarmerieUn drame a eu lieu cette nuit dans la commune de Soulosse-sous-Saint-Elophe. Ce matin à 7h15, les gendarmes de Neufchâteau ont reçu l’appel d’un enfant de 15 ans dont la demi-sœur a retrouvé les parents sans vie. En effet, le père de 54 ans a tué sa compagne de 32 ans avant de pointer l’arme sur lui et de se donner la mort.

Les enquêteurs ont retrouvé une lettre manuscrite rédigée par le père. « A l’intérieur il confie avoir donné la mort à madame. » explique le Procureur de la République, Etienne Manteaux. Le couple était en pleine séparation. Dans sa lettre, le quinquagénaire qui aurait abattu la jeune femme à bout portant dans son sommeil écrit « personne ne l’aura ». « On n’a pas retrouvé de traces de lutte. Il a abattu sa compagne dans son sommeil. Les analyses toxicologiques devraient permettre de déterminer s’il a drogué sa compagne avant de la tuer » poursuit Etienne Manteaux.

Il a ensuite retourné le fusil à poing contre lui et s’est donné une balle dans le cœur. « Sur les cinq derniers homicides, c’est le quatrième commis dans le cadre du dépit amoureux. Il y a peu d’homicides crapuleux dans les Vosges. La plupart des homicides ont lieu dans la sphère familiale et conjugale. » atteste Etienne Manteaux.

Les trois enfants du couple : un garçon de 15 ans qui a prévenu la gendarmerie et les deux filles de 4 et 11 ans ont fait la macabre découverte le matin en se réveillant pour aller à l’école. C’est la fille de 11 ans qui, la première, a découvert les corps.

Une enquête de l’environnement du couple devrait avoir lieu dans les prochains jours ainsi qu’une autopsie de la jeune femme.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *