Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Il faut sauver le « soldat » Arnica On a tous en nous quelque chose d'Arnica

image_pdfimage_print

Arnica-weledaIl faut préserver notre environnement. Et dans ce cadre précis, il est donc essentiel de protéger comme il se doit la plante Arnica  par le biais de la signature de la convention du même nom qui se déroulera le mercredi 22 juin 2016 à 10h, au Markstein. On retrouvera autour des maires du secteur, Laurent Seguin, Président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, Dominique Peduzzi, Conseiller départemental du Département des Vosges en charge de la montagne et Annick Lutenbacher, Conseillère départementale du Haut-Rhin, Maire de Fellering et Présidente du Syndicat Mixte d’Aménagement du Markstein Grand Ballon

La cueillette de l’arnica constitue une activité économique importante pour le Massif des Vosges.  Cette espèce, lorsqu’elle est présente en abondance, est également indicatrice d’un bon état de conservation des hautes chaumes et donc d’une biodiversité préservée.

Le plan de sauvegarde de l’arnica a été initié par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges dans le cadre de Natura 2000 et l’Association Vosgienne d’Economie Montagnarde en 2007 avec la signature d’une première convention entre différents acteurs (communes, laboratoires, cueilleurs..). Cette convention permet de fédérer les différents acteurs impliqués, d’organiser la cueillette annuelle et de clarifier le rôle des différents partenaires. L’effet positif de cette convention sur le maintien de la ressource est à l’origine de sa reconduction.

La cueillette est réalisée sur 120 hectares de la chaumes du Markstein située à 1000 mètres d’altitude, en zone Natura 2000, dans le Parc naturel des ballons des Vosges en Alsace. Cette cueillette alimente l’essentiel de la ressource sauvage française (un des plus grands sites d’Europe).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *