Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

L’incarcération, nouvelle politique pénale anti-manifestant Libre-propos

image_pdfimage_print

Libre propos : Marie-Noelle Batoz

Ce gouvernement ne se contente plus de mettre en place une stratégie de la tension : plus de mille deux cents blessés en un mois et demi avec entre autres :

–  un syndicaliste de 60 ans frappé à terre à Rennes par des policiers,

– un étudiant qui a perdu un œil toujours à Rennes à cause d’une balle de défense 40,

– un jeune photographe indépendant plongé dans le coma, victime d’une grenade de désencerclement à Paris…

Il utilise maintenant l’incarcération comme nouvelle politique pénale anti-manifestants.  A Rennes, toujours, le vice Président du tribunal Nicolas Léger vient d’envoyer quatre jeunes étudiants sans casier en prison parce qu’ils étaient venus poser des autocollants sur les tables d’une terrasse à la sandwicherie Bagelstein de cette ville en réaction à des publicités sexistes et homophobes de l’établissement. Ce sont de jeunes pacifistes dont on peut être fiers du sujet qu’ils défendent contre des propos discriminants et insultants. Malheureusement la justice n’a pas la même approche..

Une société qui privilégie des intérêts particuliers (ceux du pouvoir) au détriment de l’intérêt général (équité du pouvoir judiciaire) recouvre les critères d’un système totalitaire en cours de construction .. car comment expliquer que des jeunes soient condamnés immédiatement (comparution immédiate=1ère injustice) alors que des dossiers comme Karachi, Bygmalion, financement lybien de la campagne de Sarkozy, fraude fiscale, Cahuzac, etc…n’aient toujours pas trouvé d’issues juridiques …ou ont fait l’objet de non-lieux…que dire des négociations du TAFTA , des paradis fiscaux, du  président de la commission européenne, de modes électoraux qui permettent à quelques uns de confisquer la démocratie pour leurs seuls intérêts, de la main mise sur la presse nationale par 9 milliardaires etc….si ce n’est l’émergence d’une nouvelle forme de totalitarisme…

Marino Batoz – institutrice retraitée

libres propos




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *