Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

MCL : « encore une année dynamique » ! La maison poursuit sur sa lancée

image_pdfimage_print

Riche en actions significatives et d’envergure, l’année 2015 s’inscrit dans la continuité de 2014 pour la MCL, une structure en bonne santé qui a effectué des avancées significatives grâce à l’engagement de son personnel, de ses partenaires et de ses bénévoles.

Les assises annuelles de la maison ont eu lieu mercredi soir dans le foyer-bar où c’est, comme le veut la tradition, la présidente Martine Crouvezier qui a ouvert le bal. Cette dernière peut avoir le sourire, 2015 est une excellente année avec entre autre d’excellents retours sur les actions phares de la maison. Nous citerons ainsi les festivals Graines des Toiles et Gérardm’Electric, la Saison Culurelle de la Ville et « Un Été au Bord du Lac » dont l’édition 2016 débutera prochainement, sans oublier la saison des expositions qui a pris un sérieux rythme de croisière avec un programme à l’année. Les amateurs sont comblés, les novices découvrent un nouvel univers à la galerie de la MCL, et c’est tant mieux !

AG MCL (1)La présidente a également souhaité mettre en avant les partenariats qui se sont renforcés avec l’Ecole de Musique locale, la Ludothèque et la Médiathèque, sans oublier le Festival du film Fantastique dont le président Pierre Sachot a souhaité adresser ses remerciements et ses félicitations à la maison pour le travail effectué une fois encore pendant les dernières éditions. « Tout ceci bien sûr grâce à tout le personnel, aux bénévoles, aux partenaires financiers et autres », fera remarquer Martine Crouvezier. Un personnel qui s’est légèrement rajeuni ces dernières années à l’image du départ de Louis Laheurte et de l’arrivée d’Antoine Jegou sur le secteur technique. Mais surtout une équipe qui a permis une avancée significative de la maison, encore plus dynamique et structurée aujourd’hui qu’elle n’a pu l’être auparavant.

De la continuité

Côté finances, les compteurs sont plutôt dans le vert avec le remboursement à terme de l’emprunt contracté en 2010 qui s’est achevé en octobre 2015. L’association retrouve donc sa capacité de fonctionnement même si certaines difficultés structurelles subsistent et nécessitent toujours la vigilance pour reprendre les mots de la trésorière Lydie Guillemain. « Le point noir sur les comptes est que nous devons continuer à travailler sur l’équilibre entre les différentes activités/secteurs de la maison. Le cinéma est ressource (au niveau financier NDLR), d’autres sont déficitaires. Il est nécessaire de trouver des ressources pérennes » , expliquera l’ancien directeur Stéphane Lepoil qui avait tenu à être présent à cette assemblée générale.

AG MCL (2)« Les secteurs du cinéma et des musiques actuelles sont des activités rentables et bénéficiaires qui se situent à un niveau supérieur à 2014. Le secteur cinéma apparaît en capacité de financer une partie du fonctionnement général. l’objectif de la MCL et de ses équipes étant de développer ces deux secteurs » , ajoutera Lydie Guillemain. Et cela tombe bien car en 2016, un aménagement de la salle de cinéma avec l’achat de nouveau matériel est au programme : le changement de l’écran et la rénovation de l’ensemble des fauteuils. ces travaux s’effectueront pendant la fermeture de la MCL à partir du 10 août 2016. Leur financement se fera grâce au compte de soutien du CNG, un prêt de Lorraine Active et du Crédit Mutuel, ainsi que d’une subvention de la Ville de Gérardmer et de la Région. C’est donc pas prêt d’être la dernière séance !!

Enfin, chaque année lors de l’assemblée générale, un éclairage est fait sur un secteur en particulier. Mercredi soir, c’est le secteur jeunes qui était à l’honneur. Lui aussi a connu une année particulièrement riche et dynamique, à l’image de la MCL. Un nouvel élan a été impulsé sous la houlette du coordinateur Julien Thibault, accompagné dans sa mission par Pauline Luezas, animatrice permanente, et Pierre Jacquot, animateur du secteur en contrat aidé. « Nous allons rester dans la continuité en terme de pratique culturelle et artistique. Nous gardons bien le cap au niveau de ce que l’on propose aux jeunes. Nous maintenons des partenariats solides avec des partenaires comme la Ville ou encore l’EHPAD par exemple, et on en amorce d’autres autour des cultures urbaines avec des MJC du secteur comme celles d’Épinal ou encore de Dole. Nous allons également réfléchir à une question soulevée par le pôle jeunesse de la FF MJC, à savoir quelle place donner aux jeunes dans les MJC, notamment au niveau des instances ou du bénévolat » , précise Julien Thibault. Une réflexion qui mènera à n’en pas douter sur de nombreux projets tout au long de l’année à venir.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *