Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Un concert tentaculaire

image_pdfimage_print

Octopoulpe + La Pince MCL Gérardmer (3)Toujours soucieuse de proposer des concerts originaux quelque soit le style, la commission musiques actuelles de la MCL proposait une soirée des plus excitants pour les amateurs de rocks bien noise, bien punk et pourtant bien chiadé sous couvert de minimalisme. Les élus : Octopoulpe et la Pince.

Et c’est une cinquantaine de spectateurs qui avait répondu à l’appel de la MCL pour venir s’en payer une bonne tranche au Café Concert de la maison (connu sous le nom de foyer-bar ou caf’conc’). Premier à s’élancer sur la scène : Octopoulpe, one man band en provenance de Séoul et originaire de… Kichompré ! Hé oui, J-P est originaire des Vosges et a effectué toute sa scolarité à Gérardmer jusque dans les années 90. Après quelques tournées aux 4 coins du monde, c’est dans la capitale coréenne qu’il a posé ses valises depuis quelques années, créant même un trio avec un local et un Américain qui passait dans le coin. Puis il s’est dit qu’avoir son propre projet solo c’était pas mal non plus. Le résultat, c’est Octopoulpe, un gars à la batterie accompagné d’images de lui jouant de la guitare ou de la basse, sans oublier plein d’autres bizarreries comme des extraits de films, de docus, des enregistrements de potes qui font les chœurs etc… Un univers à part, c’est sûr, et un concert qui ne laisse personne indifférent car en plus, ça envoie comme on dit !

Octopoulpe + La Pince MCL Gérardmer (1)Ce fut bref, mais ce fut bon. Place ensuite à La Pince, formation nancéo-bruxelloise qui compte dans ses rangs un Gérômois elle aussi. Il s’agit de Max à la batterie, désormais exilé chez nos voisins Belges. Le groupe vient de sortir un bon p’tit vinyle intitulé « Mais sec » , et force est de constater que le groupe était loin de l’être (sec !!). Vous classerez ça dans ce que vous voulez, de toute façon les genres et les tiroirs ne sont pas pour ces groupes qui les transcendent.  Ce qui est sûr, c’est que l’énergie est là, franche et directe, avec une petite pointe de vice dans les riffs et un son sale, juste ce qu’il faut. Comme qui dirait, ils n’ont peut-être pas inventé la poudre, mais ils y mettront le feu à chaque fois qu’ils le pourront ! Bref, une bonne soirée pour le public du soir dont certains passionnés qui avaient fait quelques kilomètres rien que pour en profiter, et ça, ça fait plaisir à voir.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *