Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Zone piétonne : encore beaucoup à faire Un réglement à ajuster, des compromis à trouver

image_pdfimage_print

Lundi soir, la Commune avait invité les commerçants gérômois ainsi que toutes les personnes intéressées à venir partager sur le contenu et la mise en œuvre du projet de règlement concernant la mise en place des zones piétonne et semi piétonne en été. Premier constat : le projet est extrêmement précis et va nécessiter compromis et ajustement pour être réalisable. La commission technique d’étude sur le règlement se réunira donc à nouveau pour revoir un certain nombre de prescriptions par rapport à la première mouture présentée lors de cette réunion publique.

Le maire de la Perle a animé les débats après la présentation du projet de règlement par Aline Toussaint, architecte

Le maire de la Perle a animé les débats après la présentation du projet de règlement par Aline Toussaint, architecte

Une réunion animée par le maire Stessy Speissmann ainsi que le cabinet d’architecte Ici & Là missionné pour cette opération et représenté par Aline Toussaint et Vanessa Varvenne. Le premier magistrat de la Perle qui a ouvert la séance en rappelant brièvement la genèse et les objectifs de cette démarche et donc de ce règlement. Le projet est né d’un constat par rapport à ces deux zones : « On ne pouvait plus continuer comme ça et il fallait faire quelque chose face à certaines dérives. (…) Il ne faut pas oublier que Gérardmer est la Perle des Vosges. Il faut surtout avoir un esprit critique sur ce que l’on fait, sur ce que l’on propose et être capable de se remettre en question avec des contraintes fortes, qu’il s’agisse de la période de mise en place des zones, de sa géographie ou encore des installations temporaires » .

Les conventions déjà existantes et définissant le fonctionnement des zones ont donc été « remises à plat » . Il a également été rappelé que si une partie législative  n’est pas du ressort de la Commune, la réglementation sur l’occupation du domaine public est bien du ressort du maire. Stessy Speissmann et la Municipalité qui envisagent la démarche à travers 3 piliers : l’esthétisme à améliorer conjointement par la Ville et les Commerçants ; l’accessibilité de manière globale et pas uniquement pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ; la sécurité (des personnes, des installations et incendie) ; le tout pour servir une amélioration de la qualité des zones dans leur ensemble, porter plus haut et plus fort Gérardmer, le tout sans oublier l’intérêt général qui « reste une priorité pour la Municipalité » . Le décor est planté et c’est à partir de cela qu’un diagnostique a été réalisé en 2015 par le cabinet d’avocats. Un groupe de travail a ensuite été formé en incluant des représentants de l’association des Commerçants « Gérardmer Animation » ainsi que du « Groupement des Hôteliers-Restaurateurs » .

Un premier projet de règlement concernant les deux zones a ainsi été rédigé et accompagné d’un échéancier. Une application est envisagée pour l’été 2017. Mais en attendant, il va sans doute falloir procéder à des petits ajustements. En effet, le règlement apparaît on ne peut plus précis, peut-être trop au goût de certains d’ailleurs, et parfois inadapté. Couleurs, matériaux, hauteur des installations, choix et taille du mobilier (pour ne citer que ces éléments), rien n’est laissé au hasard. Les premiers raisins de la colère : la hauteur maximale des présentoirs et du mobilier fixée à 1m20 pour ne pas masquer les voisins notamment. Initiative louable mais concrètement irréalisable du point de vue des intéressés avec cette contrainte. Trop peu de mobilier de cette taille existe et la hauteur ne convient pas pour pouvoir « travailler correctement » pour reprendre les mots des commerçants et restaurateurs. On imagine aussi l’aspect pratique de la chose pour des personnes de plus d’1M80… A moins de ne vendre que des slips ! Il faudra donc trouver un compromis de ce côté là.

Reglement zones piétonnes gérardmer (1)Autre point qui a suscité de vifs débats, principalement dans la rue Charles de Gaulle (zone semi piétonne) qui est concernée : le fait d’occuper le sol coté route, en laissant un espace de 1m80 entre la devanture du commerce et l’espace occupé par le commerçant ou restaurateur. Problème : « les stores ne serviront plus à rien » et il faudra couvrir ces espaces, sachant qu’en cas de pluie, voire de fortespluies (paraît qu’il y en a dans le coin), la clientèle et/ou la marchandise ne seront pas à l’abri comme elles peuvent l’être sous un store, proche de la devanture du commerce ou de l’établissement. Une réflexion concernant le sujet est donc probablement à envisager. Voilà pour les deux principaux points qui n’ont pas donné satisfaction et qui ont « déçu » les commerçants représentés par leur président Anthony Bernard. Mais d’autres pistes et problématiques ont été évoquées lors de cette réunion, allant parfois au-delà des deux zones.

L’idée de commencer par  proposer un règlement pour l’ensemble de la ville sous forme de « tronc commun » a été soulevée par Fred Jacquot, président du Groupement des Hôteliers-Restaurateurs. Ce à quoi le maire a répondu que ce premier projet n’était effectivement qu’une « première étape » qui appelait d’autres démarches dans ce sens. Nombreux sont ceux qui souhaiteraient aussi étendre la durée de la mise en place des zones avec, entre autre, une ouverture pour la fête de la musique et même pourquoi pas en hiver pendant les fêtes de Noël. Envisageable selon la Municipalité, mais en prenant en compte le respect des riverains et les contraintes imposées par la météo, notamment en hiver ! Anthony Bernard a par ailleurs émis le désir que les commerçants du reste de la rue Charles de Gaulle (jusqu’à la boulangerie Didierlaurent) ou encore du boulevard Kelsch soient pris en considération dans une réflexion plus globale… Comme vous le constatez, sans être exhaustif sur cette réunion, on peut déjà annoncer que ce projet de règlement a ouvert la voie sur de nombreux autres chantiers à mener en matière d’attractivité de la belle cité gérômoise !

Pour l’heure, sachez que les zones ouvriront cette année du 24 juin au 28 août 2016. Des animations pourront être organisées jusqu’à 23 heures sans autorisation spéciale le week-end.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *