Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Ils ne feront pas la rentrée 2017 car ils sont à la retraite ! 4 départs en retraite à Chardin

image_pdfimage_print
retraite chardin 2016

Jean-Louis Noël, Bruno & Denis Taroni ainsi que le chef d’établissement Jean Lefebvre

L’année scolaire se termine et pour certains c’est définitivement la fin. Au lycée Jean-Baptiste Siméon Chardin, ils sont 4 cette année à prendre une retraite bien méritée.

Et comme le veut la tradition, c’est à l’occasion d’ un sympathique apéritif dînatoire de fin d’année qu’ils ont été mis à l’honneur par le chef d’établissement Jean Lefebvre. On commence avec Jean-Louis Noël, professeur de mathématiques et de sciences qui a toujours officié au lycée des métiers de la restauration et l’hôtellerie depuis sa titularisation obtenue en 1982. Il a débuté sa carrière en tant que maître auxiliaire à La Creuse en 1979, puis au lycée hôtelier en 1980. Il aura vu l’évolution de la filière et connu la modernisation des lieux et méthodes de travail, sans oublier l’informatisation passant ainsi « de la feuille de carbone à l’ordinateur » !

Pour Bruno Taroni, il y aura eu quelques allées et venues avant de poser définitivement ses valises  à Chardin. Après un BEP électro-technique, il travaille comme électricien moteur à Nancy pendant 10 ans. Il arrive ensuite à Gérardmer, suivant ainsi son épouse mutée dans un établissement scolaire local. Il trouve alors un contrat d’auxiliaire en équipe mobile à la Haie Griselle et passera plusieurs concours afin d’évoluer dans son métier.  Après quelques années à Saint Dié (Georges Baumont) ainsi qu’à Bruyères en équipe mobile, il revient à la Haie Griselle puis termine sa carrière au lycée Chardin. Quant à son épouse Denise, elle avait donc commencé dans l’administration à la faculté de Nancy I avant d’arriver à Gérardmer en 1984. Elle officiera successivement à la haie Griselle, puis Pierre-Gilles de Gennes (La Creuse) de 1987 à 1994, à nouveau la Haie-Griselle jusqu’en 2010 avant de finir elle aussi son parcours au lycée hôtelier. Quant à Jean-Pierre Richard, il avait débuté son parcours au restaurant « Le Parchemin » avant d’arriver en 1990 sur un poste de maître d’hôtel. Il passera son concours en 1992, sera titularisé en 1993 et obtiendra même sa certification.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *