Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Patrouille, présence, surveillance Le préfet à la rencontre des Gendarmes réservistes

image_pdfimage_print

Ce jeudi après-midi, le Préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts est allé à la rencontre des réservistes de la Gendarmerie Nationale sur le secteur de la Perle des Vosges afin de leur assurer de son soutien dans leur mission.

 

Le maire Stessy Speissmann, Le Colonel Schoenher ainsi que M. Le préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts

Le maire Stessy Speissmann, Le Colonel Schoenher ainsi que M. Le préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts

Rendez-vous était donné place du Tilleul pour cette petite visite en présence du Colonel Schnoenher, Commandant du Groupement de Gendarmerie des Vosges, du maire de Gérardmer Stessy Speissmann, du Major Schupp, chef du peloton de gendarmerie de Gérardmer, ainsi que du Commandant et chef d’escadron Cyrille Guiboud-Ribaud. Cette année, ils sont 6 Réservistes à être appelés sur le secteur de la Perle des Vosges auxquels il faut ajouter 2 éléments supplémentaires mobilisés les week-ends sur le poste de la Schlucht ouvert pendant les vacances d’été. Dans le département, ils sont près de 200 pour la Gendarmerie et une cinquantaine pour la Police Nationale. Depuis le début de l’année, ils totalisent près de 2 400 jours d’emploi sur le département.

Ces volontaires peuvent aussi bien être des étudiants, des demandeurs d’emploi, des salariés, des fonctionnaires, des retraités (pour la Police) qui interviennent tout au long de l’année. Ces volontaires peuvent être âgés de 17 à 40 ans pour la Gendarmerie et de 18 à 65 ans pour la Police. Ils doivent également avoir satisfait aux obligations du service national et être jugés aptes physiquement et moralement. Ils suivent ensuite une formation leur permettant de connaître les rudiments du tir, de l’intervention professionnelle et d’acquérir les bases juridiques et techniques : la Préparation Militaire Gendarmerie (PMG). Cet été, les réservistes seront en place entre 30 et 60 jours (durée maximale) pour les plus disponibles d’entre eux.

A Gérardmer, on joue d’une certaine manière la carte de l’éclectisme dans le choix des réservistes avec des jeunes et des moins jeunes, des éléments expérimentés et d’autres moins. Certains effectuent seulement leur 2ème été en Perle des Vosges alors que d’autres en sont à 13 voir 14 ans de « boutiques » . Une ancienneté qui a son importance aux yeux du peloton local, du Colonel Schoenher et du maire de la ville. Elle en effet synonyme d’une excellente connaissance du terrain et donc d’une efficacité et d’un gain de temps considérable lors des patrouilles et des éventuelles interventions. Et ce d’autant plus que Gérardmer est un secteur bien spécifique.

préfet Vosges réservistes (3)

Ils seront 6 réservistes cet été sur le secteur de Gérardmer, sans oublier deux supplémentaires le week-end sur le poste de la Schlucht

Une zone d’affluence saisonnière mais aussi d’événements programmés à l’image des feux d’artifice du 14 juillet et du 15 août, sans oublier des rencontres sportives de grande envergure. « C’est un engagement noble mais aussi dangereux que je tiens à saluer. Sur la zone touristique que représente Gérardmer, la population peut être multipliée par 3 ou 4 les week-end et lors de grosses manifestations. Nous sommes donc forcément ravis que les Réservistes connaissent bien le secteur et que M. le Préfet joue le jeux en nous envoyant des éléments supplémentaires pour cette période. Nous jouons le jeu également puisque la commune a racheté un bâtiment boulevard de la Jamagne où elle loge gratuitement les réservistes toute l’année si nécessaire, et ce avec une capacité d’accueil de 12 personnes » , précise le premier magistrat de la Perle des Vosges.

« C’est très important et même nécessaire car cela évite des liaisons et une perte de temps importante » , ajoute le Colonel Schoenher. Logés à la même enseigne que leur confrères Gendarmes de métiers, les réservistes se concentreront principalement sur la surveillance et la présence à travers des patrouilles régulières. S’ils sont armés ils ne doivent être amenés à faire usage de leur arme qu’en cas de légitime défense. Leur présence doit être dissuasive, notamment en matière de vol à la tire et cambriolage. La réserve opérationnelle renforce les unités en place et les structures de commandement et les Réservistes contribuent à la sécurité publique qui a une fois de plus vacillé à Nice il y a peu. Espérons qu’un tel incident ne se produise pas à Gérardmer ou ailleurs dans les Vosges, département pour l’heure épargné par ce type d’actions terroristes et mortelles.

Devenir Réserviste :

Pour obtenir plus de renseignements, visiter le site du Gouvernement :

http://www.gouvernement.fr/aider-son-armee-comment-devenir-reserviste-3298

Réserviste est un engagement de 5 ans au minimum.

Un réserviste peut monter en grade.

Des formations accélérées (15 jours) sont actuellement proposées.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *