Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Pierre Oriot à la barre du Rotary Club de Gérardmer

image_pdfimage_print
Passation de pouvoirs entre B. NOEL et P. ORIOT en présence de leurs épouses

Passation de pouvoirs entre B. NOEL et P. ORIOT en présence de leurs épouses

Le rite est immuable … Le 1er juillet de chaque année s’ouvre une nouvelle année rotarienne officialisée par l’émergence d’un nouveau Président.

Ce 1er juillet 2016, succédant à Bernard NOEL, c’est au tour de Pierre ORIOT de prendre la barre du Club pour les douze mois à venir.

Pierre ORIOT est une figure très connue dans les Hautes Vosges puisqu’il dirige, avec son épouse Carole,  l’entreprise Manufacture Française de Literie qu’il a fondée il y a 25 ans ;

L’homme, originaire de Normandie, a un parcours atypique difficile à résumer mais qui témoigne d’une personnalité forte, riche et conquérante.

Après une formation de technicien agricole à Toulouse il a débuté sa carrière auprès d’un français qui avait créé une société au Canada afin d’y importer des vaches limousines. Celui-ci lui confie alors la gestion de ses troupeaux dans le Nivernais.

En 72 il remplace, au levé pied, le directeur technique de la société canadienne et s’installe en Amérique du Nord où il suit alors, durant deux ans, à l’Université du Missouri à Columbia, un programme Master en génétique animale appliquée.

Il rejoint deux ans plus tard la division internationale d’un groupe leader dans les domaines agricole, agro- alimentaire et agro-industriel dont en 1978 il devient le Vice-Président en charge du développement international, ce qui le conduit à sillonner, depuis ses bureaux de New York, tous les continents.

Il fonde en 84 une société dédiée au développement de programmes agro-alimentaires pour le gouvernement américain dans les pays en développement;

Des contraintes politiques le conduisent à arrêter, à son corps défendant, cette activité en 89.

De retour en France, il devient en 93, par le pur hasard des rencontres, sous-traitant fabricant de sommiers et fonde cette année-là une première société, Aspen Compagnie.

S’agissant de cette étape de son parcours, voilà comment lui-même dit l’avoir abordée : «Avec beaucoup d’insouciance, un marteau, une scie et un agrafeur et un peu de volonté on s’est lancé dans la bagarre »…

En 1997, il décide d’ajouter la fabrication des matelas à son activité en créant la Manufacture Française de Literie.

La suite on la connait…Une entreprise qui, en 2016, est une entreprise majeure des Hautes Vosges employant près de 30 salariés et  générant un CA de plus de 5 M€.

Avec un Président fort d’un tel parcours, le Rotary Club de Gérardmer, association de professionnels unis dans l’action humanitaire, ne peut que voir les valeurs qui sont les siennes rayonner davantage.

Pierre ORIOT dans son discours inaugural a été clair : durant sa présidence il entend privilégier les actions de proximité et porter haut localement l’esprit de générosité, de créativité, d’entreprise qui caractérise le club.

Il a esquissé les idées qui animeront son mandat et derrière lesquelles il entend entrainer ses pairs.

Bref, il a abordé son année présidentielle avec un esprit de leader en parfaite cohérence avec ce que fut son parcours et a conclu son intervention par une maxime qu’il la fait sienne sa vie durant : «Ne pas essayer c’est déjà perdre ! ».

André Jacquelin




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *