Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Plein feux sur la sécurité des feux Le dispositif particulier a fonctionné

image_pdfimage_print

 

P1030796Sécurité renforcée, accès aux abords du lac interdits à tous les véhicules, forte présence de gendarmes et de secours. Ce dimanche soir à Gérardmer, les traditionnels feux du 14 août se sont déroulés sous haute sécurité.

Il est quelque chose d’indéniable, le récent attentat de Nice du 14 juillet dernier ayant couté la vie à près de 85 personnes sur la promenade des anglais, a laissé des traces. Assez, pour que la possibilité d’annuler les feux du 14 août soit envisagée. Un projet finalement abandonné par le maire Stessy Speissmann avec le soutien de la Préfecture, qui a décidé de maintenir ce rendez-vous estival incontournable de la Perle et ce, avec pour ultime condition, d’augmenter de manière drastique la sécurité.

Pour veiller à cela, c’est tout un dispositif pensé spécialement pour l’occasion qui a été déployé sur toute la ville hier soir, et plus spécifiquement aux abords du lac, lieux des feux d’artifice. L’objectif étant d’assurer au mieux la sécurité des 20 000 spectateurs P1030802attendus. Pour cela donc, 11 sapeurs-pompiers venus en renfort des gardes déjà existantes, des camions de la Croix Rouge disposés à des points stratégiques et leurs 14 secouristes, un allongement de l’antenne SMUR activée jusqu’à minuit au lieu de 19h ainsi qu’un renfort de gendarmerie. Des gendarmes mobiles patrouillaient ainsi au sein de la foule afin d’éviter tout débordement et de prévenir tout comportement suspect, auquel cas ces derniers avaient la possibilité d’intervenir et de procéder à une fouille. Le tout était supervisé depuis un poste de commande provisoire établi à l’union nautique le temps de la journée. Un poste où l’on pouvait noter la présence des commandements du SDIS 88, de la gendarmerie, du maire Stessy Speissmann, de l’adjoint à l’urbanisme Pierre Imbert, et du sous-préfet des Vosges Laurent Monbrun. Comme l’explique ce dernier, « c’est monsieur le maire, qui fut à la manœuvre de ce dispositif. Un dispositif étudié notamment par la BRI et l’état, fruit de plusieurs réunions et semaines de préparation ».  Un projet sécuritaire d’envergure qui, outre les renforts humains, a nécessité une logistique et un long travail de mise en place, débuté comme le précisait Stessy Speissmann « dès 4h du matin, heure depuis laquelle les agents des services techniques de la municipalité étaient à pied d’œuvre » et ce, afin que tout soit prêt à temps. Ce qui fut d’ailleurs le cas, avec une organisation millimétrée et comme l’expliquait le maire, « un dispositif respecté sans encombre ». Pour que tout se déroule comme prévu, ce dispositif exceptionnel avait en effet été annoncé à l’avance et de nombreux panneaux avaient été placés afin de prévenir de l’impossibilité de se garer sur les parkings à proximité du lac.

Concernant les spectateurs, venus encore une fois en nombre cette année, en témoignent les nombreux bouchons recensés hier, cette configuration particulière ne les a pas empêchés de venir admirer le spectacle pyrotechnique Gérômois. Car, malgré une présence sécuritaire plus forte qu’à l’accoutumée, l’ambiance pour beaucoup restait festive et légère. Pour ce qui est des avis concernant ce virage sécuritaire, ceux-ci s’avèrent tout de même partagés. Pour certains en effet, le dispositif mis en place parvient à les faire se sentir moins vulnérables, plus en sécurité. C’est le cas de Nathalie et Yvonne, mère et fille venues de Mont-Saint-Martin pour voir les feux comme elles le font depuis plusieurs années, et pour qui « la présence de gendarmes armés, de barrages routiers et de personnels de secours » rassuraient. Pour d’autres au contraire, qui avouent que ce dispositif est néanmoins nécessaire, ce renforcement de la sécurité ne peut empêcher l’inévitable. Ce qu’explique d’ailleurs Camille, 19 ans et Gérômoise, qui vient chaque année avec sa famille admirer les feux. Pour cette dernière un brin pessimiste, « si quelque chose doit arriver, alors ça arrivera. Je crains fort que rien ne puisse dissuader des personnes qui commettent des choses comme les attentats de Nice ».

Des avis mitigés donc, mais un dispositif mis en place avec succès, sans qu’aucun incident n’ait été à déplorer.

A.M




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *